Actualités

Un blé OGM illégal découvert aux USA

Le 29 mai le ministère l’Agriculture (USDA)  des USA a confirmé que du blé génétiquement modifié (GM) résistant au Roundup avait été retrouvé dans l’État de l’Oregon. L’USDA précise que « les analyses indiquent la présence de la même variété de blé résistant au glyphosate que celle que Monsanto avait été autorisé à expérimenter en champs entre 1998 et 2005 ».

Ce blé GM avait été expérimenté sur plus de 4 000 hectares entre 1998 et 2005 dans 16 États : Arizona, Californie, Colorado, Floride, Hawaï, Idaho, Illinois, Kansas, Minnesota, Montana, Nebraska, Dakota du Nord, Oregon, Dakota du Sud, Washington et Wyoming. Dans l’Oregon, huit essais en champs ont été menés entre 1999 et 2001.

La présence de ce blé GM avait été signalée à l’USDA par un scientifique de l’Université de l’État de l’Oregon, prévenu par un agriculteur qui souhaitait se « débarrasser » de ce blé qui repoussait entre ses récoltes et l’avait aspergé de Roundup… en vain.

L’association INF’OGM rappelle qu’il n’existe aucun blé transgénique autorisé à la culture commerciale, ni aux Etats-Unis ni au niveau mondial. L’USDA annonce que « la détection de cette variété de blé ne pose aucun problème de sécurité sanitaire », étant donné que la Food and Drug administration (FDA), l’organe en charge de l’évaluation sanitaire des PGM, avait conduit une évaluation « volontaire » de ce blé en 2004.
Rassuré par la FDA, l’USDA annonce vouloir comprendre « les circonstances et l’ampleur de cette situation et comment cela a pu se produire. […] L’USDA va mettre toutes les ressources nécessaires à cette enquête ». Le ministère rappelle que la loi sur la protection des végétaux prévoit des pénalités importantes (pouvant atteindre le million de dollars) en cas d’infractions graves.

VOIR AUSSI