Environnement

Un nouvel ordinateur pour un associé d’Enviscope.

L’article qui suit ne traite pas d’environnement, mais l’information qu’il va évoquer mérite d’être signalée, car elle est en lien avec l’activité de Jean Baptiste Jacquet, l’un des associés d’Enviscope.com

Jean baptiste Jacquet, reçoit son nouveau matériel au Centre basse Vision de Saint -Etienne
Jean Baptiste Jacquet, reçoit son nouveau matériel au Centre basse Vision de Saint -Etienne

Jean-Baptiste Jacquet, journaliste associé non voyant d’Enviscope.com a acquis récemment un nouvel ordinateur braille appelé l’Esytime qu’il utilise dans un cadre professionnel. Cet appareil pourrait être défini comme étant un Netbook sans écran avec une plage tactile, qui peut être relié à un clavier ou un écran externe par USB si nécessaire.

L’esytime constitue une nouveauté, dans la mesure où il possède un système Windows intégré, ce qui permet à ces utilisateurs de se servir des logiciels comme Word, Outlook et de se rendre sur Internet. Auparavant, les ordinateurs “braille” fonctionnaient en mode autonome, mais ils devaient être branchés à un PC fixe ou portable pour utiliser Internet ou Word.

Cet appareil « deux en un » permettra par exemple de rédiger un article directement dans la foulée d’une conférence de presse, et de le mettre en ligne directement, sans que l’utilisateur ait besoin de rentrer chez lui pour se brancher à un ordinateur ayant un accès internet.

Mais ce type d’ordinateur est très cher. Ainsi, son prix est environ de 11 500 euros. Afin de l’obtenir, Jean-Baptiste Jacquet a dû demander un financement. Celui-ci a été accordé par la Fondation Etienne et Maria RAZE, présidée par Patrick Faure, qui a été reconnue d’utilité publique par le gouvernement français en 1996. Son objectif est d’améliorer la vie des déficients visuels par l’intermédiaire de financements pour des domaines comme les transports, le matériel informatique ou médical.

 

L’Esytime reste la propriété de la fondation pendant trois ans, période qui correspond à la durée d’amortissement, après quoi celui-ci sera la propriété exclusive de Jean-Baptiste Jacquet. Si la fondation a financé la presque totalité du matériel, le reste a été apporté par la Maison des Aveugles de Lyon.

 

Il faut enfin souligner que le Centre Basse Vision Vassal situé à Saint-Etienne a joué un rôle essentiel dans la remise de ce matériel. Ce centre, dirigé par Sandrine Vassal, a été un intermédiaire entre Jean-Baptiste Jacquet, la fondation, le fabricant Eurobraille, et le vendeur Ceciaa pour les aspects administratifs, techniques ou technologiques. C’est d’ailleurs le Centre qui a remis le matériel à Jean-Baptiste Jacquet. Ce centre réalise ainsi une prise en charge fonctionnelle pour les déficients visuels. En plus d’intervenir dans l’acquisition de matériel informatique, les déficients visuels peuvent louer des outils ou matériel de toute sorte. Le centre permet enfin aux déficients visuels qui le souhaitent, de rencontrer des spécialistes (optométriste, orthoptiste, formateurs) qui mesurent leur vision et qui déterminent avec eux les solutions à mettre en oeuvre pour la ménager, pallier au mieux à leur handicap et améliorer leur vie quotidienne.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

 

VOIR AUSSI