Mobilité

Un sun racer de l’Institut de l’Energie Solaire en course à Solar Event

Un sun racer de l’Institut de l’Energie Solaire en course à Solar Event

Le sun racer de l’Institut National de l’Energie Solaire ( INES) prendra samedi le départ des deux courses d’endurance solaires organisées à Savoie Technolac, au Bourget du Lac (Savoie) dans le cadre de la quatrième édition de Solar Event.

Un sun racer est un véhicule de course solaire, déployant au maximum une puissance embarquée dans des batteries de 3 KW/H et au plus 12 mètres de panneaux photovoltaïques.
La participation d’INES à la course de Solar Event est le résultat du croisement de la passion d’une technicien, Lionel Serra, et du soutien bienveillant du centre qui coordonne les recherches sur le solaire en France.
La passion de Lionel Serra, technicien de recherche à l’INES, pour les engins à moteur électrique et solaire est ancienne. Lionel Serra participe à Solar Event depuis le début de la compétition solaire, en préparant des modèles réduits avec les lycéens du Lycée Monge, de Chambéry.

Avec les élèves du lycée MONGE

Cette année, Lionel Serra pourra aligner grâce à la participation des élèves, un véhicule piloté. L’expérience a été rendue possible grâce à l’engagement de l’INES décidé par Vincent Jacques Le Seigneur, secrétaire général de l’Institut. La préparation de l’engin a été rendue possible avec le don d’un moteur électrique de scooter par un vendeur chambérien de deux roues. Des éléments ont été récupérés sur un sun racer engagé dans les courses des éditions précédentes de Solar Event. Les élèves du lycée Monge ont modélisé la consommation énergétique du véhicule pour être en mesure de l’optimiser. Le premier pari est gagné: les lycéens sont engagés.

Deux catégories de véhicules

Le deuxième pari consistera à bien figurer dans la compétition. ” Les courses comprennent deux catégories de véhicules, les prototypes, qui ne peuvent embarquer qu’une batterie de 500 watt/heure, et une surface réduite de panneaux solaires. Les sun racers peuvent embarquer une batterie délivrant jusqu’à 3 KW/heure et des panneaux d’une surface maximum de 12 mètres carrés. ”  explique Lionel Serra.

Le véhicule de l’INES  disposera d’une batterie de 2,6 KW/ heure et de 6,5 mètres carrés de panneaux.Il  pèsera 250 kilos, au maximum, dont 70 kilos pour le pilote, un pilote plus léger étant ” complété” par un lest adapté.
Tout cela peut permettre d’atteindre des points de 45 km/heure. La puissance des batteries additionnée à celle des panneaux, devrait permettre au sun racer de l’INES de parcourir en six heures, 120 kilomètres à la vitesse moyenne de 20 kilomètres à l’heure.

On est très loin du défi relevé par des élèves ingénieurs de BOCHUM qui ont mis au point une voiture entièrement solaire partie pour faire le tour du monde au mois de mai. Mais l’INES et Solar Event sont la course.

michel.deprost@enviscope.com

Voir les photos de la préparation par Lionel Serra sur le site:

http://www.altern-actif.fr/albumsunracer/

VOIR AUSSI