Mobilité

Une chaire à Centrale Lyon-SNECMA pour des avions moins bruyants

Le Laboratoire de Mécanique des Fluides  et d’Acoustique CNRS-Ecole Centrale de Lyon, a signé avec la SNECMA, filiale du groupe SAFRAN,  la création de la chaire Adopsys, destinée à développer des recherches sur la réduction du bruit des moteurs d’avions. Le Laboratoire de Mécanique des Fluides et Acoustique de l’Ecole Centrale de Lyon a signé la création d’une chaire avec SNECMA, filiale du groupe aéronautique SAFRAN. Le but est de développer des recherches et des enseignements sur l’acoustique dans le secteur aéronautique.
En effet, le bruit est un facteur limitant pour l’exploitation des avions. Ces dernières émettent des bruits importants dans la phase d’atterrissage, mais surtout lors de la  phase de décollage, pendant laquelle les moteurs sont évidemment poussés au maximum de leur puissance.

Les recherches sont d’autant plus importantes que les aéroports sont situés de plus en plus près des villes, ou du moins que l’urbanisation se rapproche des aéroports. Des nuisances sonores trop élevées entrainent des interdictions de vols dans certaines plages horaires.

Depuis le développement du transport aérien dans les années 50 le niveau sonore émis par les avions a été considérablement réduit , mais l’augmentation parallèle du trafic impose de réaliser de nouveaux progrès très substantiels. Des objectifs très ambitieux ont été définis au niveau européen visant une réduction des bruits émis de 11 dB à l’horizon 2035 et de 15 dB pour 2050.  Pour répondre à ces objectifs des évolutions importantes de l’architecture des avions seront nécessaires (moteurs placés au-dessus des ailes, ou intégrés dans la structure …).

 

Les recherches portent  sur la réduction des émissions sonores audibles depuis l’extérieur ou par les riverains des aéroports, mais aussi sur les émissions sonores  perceptibles dans la cabine par les passagers et les membres de l’équipage, afin d’augmenter le confort à bord.

Les recherches portent sur les turboréacteurs qui équipent actuellement la grande majorité des avions , qui assurent une propulsion par compression des gaz permettant d’exercer une poussée. Des recherches sont également menées sur des systèmes de motorisation,  non carénés, les moteurs  à hélices contrarotatives, plus économes en énergie mais  dont le niveau sonore doit impérativement être réduit avant qu’ils puissent être mis en service.

Le laboratoire de Mécanique des Fluides de l’Ecole Centrale de Lyon fait partie des laboratoires de pointe dans le domaine de l’impact sonore du transport aérien.

michel.deprost@enviscope.com

Le laboratoire LMFA est un laboratoire associé CNRS / Centrale de Lyon/ Université/ Lyon 1/ INSA de Lyon. Il est le porteur du Laboratoire d’Excellence Centre Lyonnais d’Acoustique, créé en 2011.

Les recherches du LMFA portent sur la physique et la modélisation de la turbulence, les instabilités hydrodynamiques, les écoulements diphasiques, la mécanique des fluides environnementale, l’aéroacoustique, la propagation acoustique, le contrôle actif ou passif des écoulements, la microfluidique. L’effectif total du laboratoire est d’environ 200 personnes, dont une centaine de personnels permanents.

L’effectif total du LMFA est d’environ 200 personnes, dont une centaine de personnels permanents.

 

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI