Bioéconomie

Une charte pour développer le bio en Rhône-Alpes

Le réseau Organics Cluster In Rhône-Alpes a été mis en place en 2006 par la Région. Il est composé d’acteurs qui opèrent dans le secteur des produits biologiques, plus particulièrement dans des filières comme l’alimentaire, la cosmétique, le textile et les produits d’entretien pour l’habitat. Nicolas Bertrand, chargé de mission au sein d’Organics Cluster rappelle que “ce réseau fait partie de la politique générale de développement économique de la région”.

Dans le cadre de son axe marketing, le réseau a mis au point une Charte Bio Rhône-Alpes. Nicolas Bertrand explique que la charte « a pour objectif de contribuer au développement des entreprises biologiques de Rhône-Alpes”. Quatorze entreprises ont déjà signé la charte. Il s’agit d’entreprises de fruits et légumes, de fromage, de céréales, de cosmétiques, de pâtes, de chocolat,…: ” Bien que ces entreprises ne travaillent pas toutes dans le même secteur d’activités, elles ont cependant réussi à définir des valeurs communes” rappelle Nicolas Bertrand. La charte est née de la volonté de disposer d’un outil de promotion et de valorisation d’entreprises biologiques qui réponde à la demande du client.

Une charte aux engagements multiples

La charte comporte plusieurs engagements. Le premier vise à montrer que le développement de produits biologiques ne constitue pas seulement un segment de marché, mais une agriculture qui permet de respecter à la fois l’homme et l’environnement. Certaines entreprises signataires de la charte réalisent leur chiffre d’affaire en utilisant seulement des produits biologiques, mais les entreprises signataires doivent réaliser au moins 20% de leur chiffre d’affaire avec des produits biologiques.

Le deuxième engagement prévoit que les entreprises doivent se fournir en matière première agricole en Rhône-Alpes. Les entreprises de chocolat ou de café ne sont pas tenues à ces restrictions, car leur matière première se trouve difficilement dans la région !

Par le troisième engagement, les entreprises doivent respecter l’environnement, notamment en développant des actions qui vont au-delà de la charte. Par exemple elles doivent gérer leurs déchets ou travailler sur l’écoconception de leurs emballages. En suivant le quatrième engagement, les entreprises doivent conclure des partenariats en amont et en aval de leur filière. Le cinquième engagement précise que les entreprises doivent valoriser la région Rhône-Alpes en tant que leader du bio en France. En effet, Rhône-Alpes est leader tant au niveau des producteurs que des agriculteurs.

D’après Nicolas Bertrand, “presque 90% des consommateurs pensent que ce type d’animation permet de mieux faire découvrir les produits”. Organics Cluster espère développer un partenariat avec des magasins spécialisés, et les inclure dans la charte, ou leur créer une charte spécifique.

jeanbaptiste.jacquet@gmail.com

 

VOIR AUSSI