Économie durable

Une plateforme « Bus propres » pour financer les projets mobilité des territoires

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque des Territoires investissent 100 millions d’euros chacune dans une plateforme d’investissement destinée à financer la transition énergétique des flottes de bus des territoires français.

©Romainbehar

Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts et Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI ont signé un accord portant sur la création d’une plateforme commune appelée « Bus propres ».

Dotée de 200 millions d’euros provenant pour moitié de la Banque des Territoires et pour moitié de la BEI, elle sera gérée opérationnellement par les équipes de la direction de l’Investissement de la Banque des Territoires. Les fonds apportés par la BEI sont garantis par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe.

Solution de financement flexible

« Cet accord est une bonne nouvelle pour le verdissement et la modernisation des systèmes de transports publics en France, a déclaré Paolo Gentiloni, commissaire européen à l’économie. Avec le soutien du Plan d’investissement pour l’Europe, 200 millions d’euros seront mis à disposition via une nouvelle plateforme qui offre des solutions de financement flexibles aux autorités locales et régionales pour rendre leur flotte de bus plus durable. Une attention particulière sera accordée aux véhicules fonctionnant à l’énergie électrique et à leurs stations de recharge, contribuant ainsi à la réalisation de notre objectif de neutralité climatique d’ici 2050 ».

L’objectif de la plateforme consiste à accompagner les bénéficiaires (collectivités territoriales et autorités organisatrices de la mobilité essentiellement) dans le verdissement de leur flotte de bus (électriques en particulier) en proposant une offre de financement par obligation performancielle. Cet instrument pourra couvrir jusqu’à 100 % des coûts éligibles des projets (coût d’acquisition des bus et des infrastructures de recharge associées) avec un taux d’intérêt encadré, évoluant inversement à la variation du prix de l’électricité. Cette caractéristique permet aux bénéficiaires de sécuriser en tout ou partie leur risque, sur la facture énergétique des bus électriques, lié à l’évolution du prix d’électricité, laquelle est déterminante dans l’équilibre économique global du verdissement d’une flotte.

VOIR AUSSI