Science

Lyon et Grenoble retenus dans l’Opération Campus de rénovation des universités

Le comité d’évaluation de l’Opération Campus, voulue par le Président de la République pour renforcer l’attractivité et la visibilité internationale des universités universités française a proposé à Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de retenir tout ou partie de six premiers projets parmi 46 projets candidats. Deux projets de pôles d’enseignement supérieur et de recherche de Rhône-Alpes ont été retenu dans cette première vague, soit ( si la statistique a un sens à cette échelle) un tiers de projets!


Le projet ” Grenoble, Université de l’innovation ” porté par l’Université Joseph Fourier, l’ Université Pierre Mendès-France, l’Université Stendhal, l’Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG), est retenu. Cela sous réserve que les futurs Présidents d’universités confirment leur engagement. Le projet ” Lyon cité Campus ” porté par le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur Université de Lyon,a été retenu, mais uniquement pour les campus Charles Mérieux et La Doua, c’est à dire les campus scientifiques.
Figurent aussi parmi les projets retenus le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur Université de Bordeaux sur le site Talence – Pessac – Gradignan ; les universités de Montpellier I, II et III; l’ Université de Strasbourg I, II et III (dont la fusion des universités est prévue au 1er janvier 2009), uniquement pour le campus ” Historique – Esplanade “; le projet porté par le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Toulouse uniquement pour les sites Rangueil et Toulouse-centre.


Les six projets concernent 19 universités, 17 écoles, et 340 000 étudiants, et 12 000 chercheurs publiants. Ils répondent aux objectifs du Ministère : ambition scientifique et pédagogique du projet, urgence de la situation immobilière, développement d’une vie de campus et participation à la structuration d’un territoire. Les universités retenues doivent dans les six mois qui viennent finaliser le projet immobilier, nouer les partenariats et monter un plan de financement général pour présenter des projets détaillés en novembre…
La région Rhône-Alpes n’a pas tardé à saluer l’information par un communiqué. « Rhône-Alpes est la seule Région de France à présenter ses deux principaux sites universitaires parmi les projets sélectionnés. Ce résultat flatteur est dû d’abord à la mobilisation des universitaires et scientifiques rhônalpins pour proposer des projets ambitieux. La Région a apporté aux porteurs de projets un soutien sans faille”


Pour la Région, le fait que deux pôles rhonalpins soient retenus conforte le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche mis en place avec l’actuelle majorité régionale.
La Région apporte cependant un bémol en soulignant que « l’Etat ne fait que financer le loyer des emprunts dans le cadre d’un partenariat public – privé et l’entretien des bâtiments. Il reste que de nombreux établissements de notre région ne sont pas concernés par le résultat de l’appel d’offres. Leurs patrimoines nécessitent eux aussi de lourdes réhabilitations. C’est le cas de Saint Etienne, des Savoies et des différentes antennes universitaires ». La Région souhaite vivement que l’Etat engage rapidement les moyens prévus au CPER afin de répondre aux différents besoins.


michel.deprost@free.fr



VOIR AUSSI