Drôme

Valence Romans Agglo vise l’équilibre entre ville et campagne

Nicolas Daragon, réélu président de Valence Romans Agglo, réaffirme sa volonté de poursuivre la construction d’un territoire équilibré, malgré le coût de la pandémie pour la collectivité, plus de 12 millions d’euros.

Nicolas Daragon a été réélu maire de Valence et président de Valence-Romans Agglo.

Nicolas Daragon, maire de Valence, réélu président de l’agglomération drômoise, a exprimé lors de son installation, devant les 111 élus eu conseil communautaire, « une confiance teintée de grandes responsabilités : celles de construire un territoire équilibré, prenant en considération les préoccupations quotidiennes de chaque habitant, mais aussi en offrant un cap, une vision à moyen et long termes, dans le droit fil de ce qui façonne notre territoire et doit nous rendre heureux et fiers d’en être les représentants. »

Il a rappelé la volonté commune d’un équilibre rural / urbain qui représente « une richesse sans nulle autre pareille. Je suis convaincu que nous saurons la préserver tel le joyau qu’il ne doit pas cesser d’être. Signe distinctif de notre territoire, cette diversité constitue sa force et il est de notre devoir d’élus d’y veiller, sans jamais baisser la garde. »

Grande conférence territoriale

Avec 304 M€ investis lors du dernier mandat, la communauté d’agglomération a su se montrer à la hauteur des attentes des habitants. Le travail collectif sera approfondi, avec une grande conférence territoriale qui réunira tous les élus communautaires et municipaux pour débattre et fixer le cap politique de l’agglomération pour les années à venir.

Le futur projet de territoire aura pour cap la dynamique économique, le respect de l’environnement, la transition énergétique et la vie des familles, des thématiques intégrées dans une « vision prospective à moyen et long terme ».

L’agglomération impactée par la crise

Nicolas Daragon a rappelé l’impact de la pandémie sur les finances de l’Agglomération romano-valentinoise. L’épidémie aura un coût net de plus de 12 M€, sur trois ans. Ce montant prend en compte les baisses de dépenses constatées en 2020, pour 0,5 M€. L’Agglomération fait face à des dépenses supplémentaires imprévues en 2020, mais aussi à des pertes de recettes de près de 1,9 M€. Pour les années 2021 et 2022, les recettes de la fiscalité des entreprises devraient drastiquement diminuer, occasionnant des pertes de l’ordre de 10 M€.

Nicolas Daragon attend de l’État des moyens à la hauteur des actions à mener. Il a interrogé le président de la République par un courrier adressé dès la fin du mois d’avril pour demander, a minima pour moitié, la récupération des dotations perdues au cours du mandat écoulé. La Région est quant à elle de nouveau pleinement impliquée dans l’agglomération depuis plusieurs années. Dans le cadre du Contrat Ambition région signé en 2018, plus de 10 millions d’euros ont été apportés au territoire, avec une répartition égalitaire au bénéfice de toutes les communes.

 

 

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI