Biotope

Vallée de Chamonix : Eric Fournier demande une action contre la pollution

Eric Fournier, président de la Communauté de Communes de Chamonix, regrette le rejet par la majorité régionale d’un amendement tendant à faire prendre en compte l’impact sanitaire de la pollution dans la vallée.

Lors de la session du Conseil régional réuni en assemblée plénière le jeudi 17 avril 2014 consacré à l’examen du Schéma Régional Climat Air Energie, Eric Fournier, maire de Chamonix et conseiller régional, a voulu souligner, compte tenu de l’urgence sanitaire, que l’objectif de réduction des pollutions atmosphériques devait faire l’objet d’un traitement résolument prioritaire.

Il a déposé  un amendement enjoignant la collectivité régionale « de placer l’objectif de réduction des pollutions atmosphériques subies par la population en différents endroits du territoire au premier rang des priorités d’action nationales, régionales et locales, compte tenu des risques avérés en matière de santé liés à cette exposition“. L’amendement demande de soutenir “ en conséquence toutes les mesures réglementaires et législatives, ainsi que tous les moyens d’action contenus dans le SRCAE, de nature à contribuer au rétablissement nécessaire de la qualité de l’air ».
La majorité régionale a rejeté cet amendement et Eric Fournier a réagi : « La majorité régionale s’est bizarrement réfugiée derrière une argutie juridique pour écarter cet amendement, en considérant que la responsabilité de la qualité de l’air revient d’abord à l’Etat ; ce n’est pas une raison suffisante : je constate d’ailleurs que les élus écologistes notamment n’ont pas osé voter contre cet amendement mais je regrette surtout vivement que le conseil régional n’ait pas su montrer la pleine mobilisation nécessaire contre ce fléau qu’est la pollution atmosphérique“.
Eric Fournier entend continuer à interpeller  ” tous les niveaux de l’action publique pour que des mesures concrètes, rapides et efficaces soient prises, en vallée d’Arve comme dans d’autres secteurs de Rhône-Alpes, de nature à rétablir au profit des populations concernées la faculté de respirer un air qui ne compromette pas leur santé ».

VOIR AUSSI