Véhicules électriques : la Chine en tête des ventes du marché mondial

En 2017, 1,2 million de voitures 100 % électriques et hybrides rechargeables ont été écoulés dans le monde. Soit une hausse de près de 60 % par rapport à 2016. Un record permis grâce à la Chine qui domine largement le marché. Actuellement, un véhicule électrique sur deux se vend en Chine. 

À lui seul l’Empire du Milieu représente 52 % des ventes, selon un un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Près de 600 000 véhicules électriques y ont été vendus en 2017, dont 80 % de véhicules électriques à batteries (VEB) et 20 % de véhicules hybrides rechargeables (VHR). La Chine souhaite devenir le champion industriel mondial de l’automobile de demain. Le développement de la voiture électrique y est une priorité nationale. La vente de véhicules électrifiés atteint  2,2 % de son marché. Sa politique vise d’une part à lutter contre la pollution de l’air, mais aussi à réduire sa dépendance aux importations de pétrole.L’an dernier, la Chine était le premier importateur mondial de pétrole devant les Etat-Unis. D’ici 2019, le pays instaurera un système de quotas de ventes de “véhicules zéro émission” s’appliquant aux constructeurs, qui s’inspire du modèle californien.

Des subventions pour booster les ventes 

L’essor actuel du véhicule électrique est essentiellement dû aux politiques gouvernementales. La Chine par exemple accorde des subventions à l’achat réservées aux modèles de marque locale. Aux aides de l’Etat, s’ajoutent celles des régions. Et au final, le total couvre souvent plus de la moitié du prix d’achat. D’autres pays appliquent également ce système d’aides financières.

Un rapport de France Stratégie, publié ce jeudi 31 mai, estime d’ailleurs que leur maintien reste nécessaire “tant que le coût du véhicule électrique ne sera pas inférieur ou au moins équivalent à celui du véhicule thermique”. Ces subventions devraient diminuer au cours du temps, soit en fonction des revenus comme le propose la Californie, soit par une limitation aux véhicules électriques coûtant moins de 60 000 euros, comme en Allemagne.Toutefois, sans ces contributions financières, le marché du véhicule électrique reste pour l’instant fragile. Le progrès en matière de batteries jouera un rôle important à l’expansion des voitures électrifiées.

Des batteries de plus forte capacité

Avec une autonomie de 150 km, les véhicules électriques sont encore réservés aux trajets quotidiens. Les progrès technologiques, notamment avec les batteries au lithium, ont permis de diminuer par deux le coût des batteries. Le temps de recharge s’en voit aussi amélioré. En moins d’une demi-heure, les batteries seraient chargées à 80 %. Dès 2019, les nouveaux modèles permettront de parcourir des longues distances, jusqu’à 400 km. Le marché des véhicules électriques se développera seulement si les classes moyennes peuvent y  accéder. Un marché d’occasion ou la garantie de la durée de vie des batteries, sur huit ans, seraient des pistes à exploiter. , 

En 2030, le parc automobile comptera des dizaines de millions de véhicules électriques et ce marché mondial pèsera plusieurs dizaines de milliards de dollars.

VOIR AUSSI