Environnement

Verre acrylique : ARKEMA associé à la convention de recyclage REVERPLAST

Arkema signe avec l’Etat la convention Reverplast, un projet d’étude visant à introduire des matières recyclées dans la fabrication de matériaux thermoplastiques destinés aux marchés de l’automobile, du nautisme et de l’éolien.
Arkema a signé avec Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer,  Emmanuel Macron, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique et quatre autres partenaires une convention destiné

Le PMMA Altuglas® (polyméthacrylate de méthyle), ou verre acrylique répond au principe de circularité. Il a la particularité tout à fait unique pour un polymère de pouvoir être régénéré en son monomère d’origine. Il peut ainsi être réintroduit dans le processus de fabrication de nouvelles « résines ».

Le projet REVERPLAST vise à créer en Europe une filière de récupération de PMMA en fin de vie pour produire de nouvelles « résines » acryliques. Celles-ci entreront dans la composition de matériaux composites thermoplastiques, eux-mêmes recyclables, pour servir des marchés tels que l’éolien, le nautisme ou l’automobile. Il y seront substitués aux  résines thermodures utilisées aujourd’hui qui ne sont pas recyclables.

Ce projet collaboratif est mené avec plusieurs partenaires:
CANOE, la plateforme technologique Aquitaine dédié aux matériaux avancés,

PAPREC, spécialiste du recyclage des matières plastiques,

INDRA, leader du recyclage des véhicules hors d’usage (VHU),

PLASTINOV, spécialiste de la mise en œuvre de matériaux composites pour le marché de l’éolien.

VOIR AUSSI