Mobilité

Vive les transports en commun

Vive les transports en commun !

Au sein du Grand Lyon, il existe quatre lignes de métro, cinq de tramway, et plus d’une centaine de lignes de bus. Par ailleurs, les TCL ont mis en place 22 parcs relais sur toute l’agglomération lyonnaise qui comptent près de 6 500 places. Et pourtant, le flot de voitures ne diminue pas énormément. Chercher l’erreur !

Lorsque l’on interroge des personnes qui se rendent au travail en voiture, alors qu’elles ont des transports en commun près de leur domicile et de leur travail, et qu’on leur demande pour quelle raison ils privilégient la voitures, les excuses ne manquent pas : « je n’aime pas attendre mon bus ou mon tramway » ; « il fait froid dehors, et au moins, dans ma voiture, je suis au chaud » ; « j’arriverai au travail plus rapidement en voiture ». Tout ça pour gagner cinq minutes, et un peu de confort.

A tous ces gens, je réponds : arrêtez de vous trouver des excuses. Lorsque vous vous déplacez en voiture, il arrive que vous soyez pris dans des embouteillages, et alors comment faites-vous ? Vous allez sortir de votre voiture et dire « Je pars car je n’aime pas attendre ? »

D’une part, prendre les transports en commun est plus économique. D’autre part, prendre les transports en commun évite le stress lié à la conduite. Enfin, attendre quelques minutes un bus ou un tramway dehors, même s’il fait froid, n’a jamais tué personne. Quant à ceux qui craignent la foule dans les transports, ils peuvent utiliser les Velo’v.

En tant que non voyant, j’utilise les transports en commun très régulièrement, car je ne peux pas conduire. Je pourrais, comme le font certains aveugles, utiliser des services de transports adaptés pour les personnes à mobilité réduite. Mais je n’y vois aucun intérêt. En effet, je suis jeune, les TCL sont très développés, et bien adaptés pour les déficients visuels. Alors, pourquoi m’en priver ? Cela me permet également de me mêler à la population, et de ne pas rester dans un cocon.

Soyons clair !Je ne prône pas l’ interdiction de la voiture qui a son utilité quand on va diner au restaurant et que l’on rentre tard le soir, lorsque l’on veut se rendre à un endroit pas ou mal desservi par les transports, ou quand on effectue de gros achats. Je demande aux gens d’être plus responsables, de penser à l’environnement et aux dégâts qu’engendrent les gaz qui s’échappent des voitures.

 De plus, contrairement à d’autres villes, les transports en commun lyonnais sont de bonne qualité, et bien entretenus, ils ne sont pas vétustes. Enfin, les prolongements passés, présents ou à venir des lignes de métro ou de tramways sont des arguments supplémentaires pour laisser sa voiture aux garages. Vive les transports en commun !

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI