Isère

Ligne ferroviaire Grenoble-Gap : Jean Charles Kohlhaas interpelle Laurent Wauquiez

Le sort de la ligne ferroviaire Grenoble Gap a été évoqué hier à l’occasion de la séance plénière du Conseil régional à Lyon. Interrogé par Jean Charles Kohlhaas, Laurent Wauquiez a annoncé le maintien de la ligne et le démarrage des travaux. Des inquiétudes subsitent néanmoins du fait du report d’un comité de pilotage décisif qui devait se tenir la semaine prochaine.

Jean-Charles Kohlhaas interpelle Laurent Wauquiez au sujet de la ligne ferroviaire Grenoble-Gap. ©B.Mortgat

A l’occasion de la séance plénière du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon le 17 octobre, Jean-Charles Kohlhaas, conseiller d’opposition RCES (Rassemblement citoyens écologistes solidaires) a interpelé Laurent Wauquiez au sujet de la ligne ferroviaire Grenoble Gap, lui demandant de confirmer ses propos publiés le 10 octobre dans une interview du Dauphiné Libéré, dans lesquels il annonçait que la ligne « ne fermerait pas » et que les travaux démarreraient en 2021. Le président de région avait annoncé à nos confrères avoir obtenu 10 M€ de financement de l’Etat, auxquels la Région allait ajouter « la même somme ». Il assurait également avoir obtenu un cofinancement de la Région Sud et demandé une participation de la Métropole de Grenoble.

Jean-Charles Kohlhaas s’est dit inquiet suite au report au mois de décembre du Comité de pilotage qui devait se tenir à Grenoble le 22 octobre et qui devait valider la décision d’entreprendre les travaux urgents dès 2020, décision annoncée par le secrétaire d’Etat aux Transports début septembre, mais déjà reportée fin septembre.

Laurent Wauquiez a bien confirmé son annonce, mais a révisé à la baisse la participation régionale : « On a eu un engagement de l’État à 10 millions d’euros, nous, on mettra 6 millions », a-t-il affirmé. « Maintenant, il faut que l’État tienne sa parole. » Exprimant ensuite sa propre inquiétude quant au report du comité de pilotage, il a vertement interpelé Olivier Véran, conseiller régional et député de l’Isère LREM pour lui demander d’obtenir un engagement écrit de la Ministre Elisabeth Borne.

VOIR AUSSI