Actualités

Voter pour l’Europe

Il faut évidemment aller voter dimanche 25 mai pour la poursuite de la construction européenne. C’est ce qu’a rappelé  avec enthousiasme Daniel Cohn Bendit l’autre soir au journal télévisé de TF1.

L’arrêt ou pire,  la marche arrière dans l’organisation de notre continent aboutirait rapidement à des catastrophes. L’Europe n’est plus l’atelier (et la maitresse) du monde qu’elle dut pendant quelques siècles.

L’Europe pèse moins dans la population mondiale. L’Europe vieillit, l’Europe sera de plus en plus dépendante d’une énergie chère, de matériaux minéraux non énergétiques dont elle est dépourvue et peut tomber dans la dépendance alimentaire. L’Europe souffre aussi de désindustrialisation, de pénurie d’emplois et les Européens, les jeunes, surtout en Europe du Sud sont inquiets.

La moindre tentation de repli national engendrera des catastrophes pour la France déjà fragile. Inévitablement l’arrêt de l’Europe creuserait les fractures de pauvreté, accentuerait les dislocations économiques, les tensions sociales, l’appauvrissement des dizaines de millions d’Européens, en particulier du sud.

Regardons en face. Une Europe moins forte ne sera pas efficace face aux démons nationalistes ou intégristes qui sont à ses portes ou dans ses frontières. Nous ne faisons pas d’illusions, le spectre de guerres ressurgirait!

La paix d’abord

Sans oublier la paix, l’Europe a apporté beaucoup à chacun même si elle a imposé les mutations pour une adaptation au monde. Il faut imaginer ce qui serait advenu si nous avions été isolés.

Évidemment la construction européenne s’est parfois fourvoyée, se perdant dans des détails technocratiques sans enjeux, au détriment d’enjeux réels comme l’énergie. Mais elle a apporté énormément dans le domaine de l’environnement, de la qualité de l’air, de l’eau, des milieux, pour le consommateur.

L’euro lui-même a été un progrès, mais il n’est qu’un outil, à adapter et à mieux utiliser. Nous devons continuer à construire un continent cohérent sur les plans énergétique, environnemental, mais aussi industriel, scientifique, et évidemment social.

Votez donc pour vous exprimer dans le sens d’une Europe plus vivable et plus sûre.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI