Mobilité

ZAPA : quand le Grand Lyon renonçait à réduire la pollution routière

ZAPA : quand le Grand Lyon renonçait à réduire la pollution routière

La mise en place de Zone d’Action prioritaire pour l’air avait été envisagée il y a une dizaine d’années, après la loi Grenelle. La Communauté urbaine de Lyon avait posé sa candidature comme 6 autres collectivités pour étudier la faisabilité d’une telle organisation. Mais comme d’autres métropoles, elle n’a pas donné suite, ce qui a prolongé les émissions polluantes et les émissions de gaz à effet de serre.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !