Transport Ferroviaire

Transalpine : Thierry Repentin demande un engagement urgent du Gouvernement

Thierry Repentin, conseiller régional, relance l’idée d’une taxe Eurovignette pour financer la Transalpine et demande à Laurent Wauquiez de confirmer les engagement pris par la Région Rhône-Alpes sous la présidence de Jean-Jack Queyranne,à hauteur de 997 millions d’euros.

Thierry Repentin, se réjouit des avancées financières annoncées par l’Europe pour le financement de la liaison Transalpine Lyon-Turin, maillon du corridor ferroviaire Méditerranéen. Iveta Radicova, Coordinatrice du Corridor Méditerranéen pour la Commission Européenne, la Commission européenne a annoncé, mardi 11 juin à Lyon, l’éligibilité d’un financement du tunnel transfrontalier à hauteur de 55 % contre 40 % auparavant. La coordinatrice a annoncé la possibilité de financer les voies d’accès au tunnel transfrontalier à un taux de 50 % via le Mécanisme d’Interconnexion Européen (MIE) « si la France et l’Italie demandent une participation financière à l’Europe ».
Dans le même temps, le Parlement français a confirmé hier, jeudi 13 juin, la spécificité des infrastructures du Lyon-Turin et de ses voies d’accès en l’inscrivant dans la Loi d’Orientation des Mobilités. Un amendement a d’ailleurs été voté, sur proposition de Véronique Riotton, Députée de Haute-Savoie, demandant que le phasage des accès au tunnel transfrontalier soit effectué d’ici 2023.
Thierry Repentin, au nom de son groupe (socialistes), a proposé de saisir le Gouvernement pour engager immédiatement des discussions avec la Commission européenne afin de saisir son offre de revalorisation de sa participation financière. Il suggère à la Ministre des Transports la mise en place d’une ressource budgétaire spécifique assise sur le franchissement par la route des zones de montagne, dans le cadre de la directive Eurovignette.

Urgence pour le Gouvernement

Ce vœu vient souligner l’urgence d’une telle prise en main du dossier par le Gouvernement car dans le prolongement des élections récentes du Parlement européen et de la désignation de la future Commission européenne, seront définis dans l’année à venir les règles de financement pour les grandes infrastructures de transport de l’Union Européenne pour les six années suivantes.  Après débats, le vœu présenté par Thierry Repentin a été adopté à l’unanimité par le Conseil départemental. Thierry Repentin demande à Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes, que soient confirmés et réactualisés les engagements de la Région Rhône-Alpes datant de 2007. Sous la présidence de Jean-Jacques Queyranne, la Région prévoyait un abondement, de sa part et des grandes collectivités territoriales signataires de l’accord, à hauteur de 977 millions d’euros, affectés aux seules voies d’accès du tunnel entre Lyon et la Savoie.

VOIR AUSSI