Mobilité

37 voitures électriques pour le premier L’ION Rallye

37 voitures électriques pour le premier L’ION Rallye

Les voitures sont parties en silence du Musée de l’Automobile de Lyon à Rochetaillée-sur-Saône, samedi vers 13 heures, en direction du centre de Lyon. A vue d’oeil pas de différence entre ces voitures et des autos banales. A l’oreille la différence est absolue. Motos pétaradantes, autos, véhicules utilitaires légers, camions : les bruits en tous genres des moteurs thermiques, même à bas régime prennent du relief. Apparaissent leurs nuisances sonores et leurs mauvaises odeurss.

 On se prend à rêver d’une ville où les voitures glissent sans bruit, moyennant quelques équipements de sonores de sécurité, pour prévenir de leur approche. Même si le “tout voiture électrique” n’est pas pour demain, on se prend à désirer une ville moins bruyante, vivable, où les artères aujourd’hui congestionnées par le bruit et l’air pollués revivront.

Découvrir les techniques de l’électricité et de l’automobile

Ce rêve, les initiateurs de l’Ion Rallye le  poursuivent discrètement. Ils veulent faire découvrir le potentiel des technologies, les techniques de l’automobile, et celle de l’électricité.

Cette découverte passe par la mise en valeur de deux musées installés au nord de Lyon : le Musée Ampère à Poleymieux-au-Mont-d’Or, et le Musée de l’Automobile de Lyon, à Rochetaillée-sur-Saône. André Gromier, administrateur du premier musée, et ses collègues veulent depuis des années développer la fréquentation du Musée Ampère, propriété de la Société des Amis d’Ampère. L’équipe du Musée de l’Automobile veut aussi développer un musée magnifique dans un cadre enchanteur, que certains élus voulaient céder ! Le Musée fondé par Henri Malartre en 1960 ne serait plus qu’un hymne à la voiture synonyme de pollution et d’encombrement.

Histoire des techniques

Pour les organisateurs de l’Ion Rallye, le rassemblement vise à faire connaitre les musées, à rappeler que l’histoire des techniques est une succession d’innovations…

Parmi les premières voitures, une bonne proportion était électriques.  «  Il est possible de puiser dans le travail des pionniers des solutions » rappelle M. Vaireaux, directeur scientifique du musée de Rochetaillée.

Le premier L’Ion Rallye enfin mis sur pied après des années d’efforts, sous la houlette d’André Gromier, prouve que la voiture électrique devient réalité.  « Trente sept véhicules ont participé à ce rallye sur un parcours ponctué de reliefs. Les véhicules sont partis de la place Bellecour, à 160 mètres d’altitude pour passer au-dessus de trois cents mètres, avant de redescendre à Poleymieux. »

Le rassemblement a montré les qualités de véhicules adaptés à de courtes distances, présentant des caractéristiques diverses : deux places, quatre places, petit utilitaire, fourgonnettes pour La Poste et ERDF.

Ce premier rassemblement  en région lyonnaise ne signifie pas que la voiture électrique se développera rapidement. Il montre que les constructeurs s’engagent comme les propriétaires de flotte, les collectivités, les utilisateurs urbains, les distributeurs d’équipements énergétiques (ABB,DBT CEV,) ou des distributeurs (ERDF) et les fournisseurs d’énergie. Rendez-vous peut-être pour une édition 2014 de l’Ion Rallye.

michel.deprost@enviscope.com

-Musée d’Ampère: physiquement les bâtiments de Poleymieux sont ceux où le savant a passé son adolescence et où l’on a installé un musée de l’Électricité d’où l’appellation officielle Maison d’Ampère-Musée de l’Électricité.

-Le propriétaire de la Maison d’Ampère est la SEE (http://www.see.shareontheweb.com/), les Amis d’Ampère en assurent la gestion et la pérennité

VOIR AUSSI