Biodiversité

57 espaces naturels sensibles à nouveau ouverts au public en Isère

Depuis le 11 mai, 57 espaces naturels sensibles (ENS) sont de nouveau accessibles au public en Isère. Afin de respecter les consignes sanitaires, le Département a mis en place un certain nombre de mesures et reporté au 20 juin les animations initialement prévues.

57 espaces naturels sensibles (ENS) sur les 141 que compte le département de l’Isère sont de nouveau accessibles au public. ©Département de l’Isère

Des règles sanitaires strictes ont été établies pour assurer la sécurité sanitaire dans chacun des Espaces naturels sensibles (ENS) accessibles au public. Ceux-ci sont au nombre de 57 sur les 141 que compte le département de l’Isère. Les bâtiments, notamment, restent fermés au public, à l’exception de l’observatoire de l’étang de Lemps. Un affichage signalera à l’entrée de chaque ENS les restrictions d’usage.

Les visiteurs devront bien entendu veiller au respect de la biodiversité, en observant cinq règles d’or :

  • Sortir le moins possible des chemins
  • Respecter les sites de reproduction (nidification, faon…)
  • Garder ses distances avec les animaux sauvages
  • Rester discrets
  • Tenir son chien en laisse

La pêche est également autorisée en tant qu’activité individuelle de plein air. La distanciation physique reste de mise et il est exclu que cette activité regroupe, comme toute autre activité de loisirs, plus de 10 personnes.

 « Les ENS ont été en sommeil durant presque 2 mois. Pendant le confinement, beaucoup d’animaux ont investi des lieux laissés libres par les hommes. Aussi, dans le cadre du déconfinement, la réouverture des ENS doit se faire de manière pragmatique, méthodique et responsable. Nous devons respecter les équilibres naturels », explique Fabien Mulyk, vice-président délégué à la filière bois, à l’aménagement des rivières et à l’environnement.

Des animations reportées à la date du 20 juin

Le Département a fait le choix aussi, de reporter au 20 juin le lancement de sa campagne annuelle « Connaître, c’est déjà agir », afin de concilier sensibilisation à la biodiversité et respect des impératifs sanitaires.

A partir de cette date et jusqu’au 1er novembre,  des animations seront proposées avec l’appui des animateurs ENS sur une vingtaine de sites. Respect des règles sanitaires oblige, l’intégralité de la programmation 2020 a dû être repensée et reportée.

Les animations « grand public » lancées habituellement courant mai débuteront le 4 juillet. Tous les événements programmés avant le 15 juillet ont été annulés. La liste des animations sur les espaces naturels sensibles sera renseignée prochainement sur le site biodiversite.isere.fr.

VOIR AUSSI