Environnement

A Frontonas, SAS installe des ruches et fait travailler les abeilles

La société SAS, filiale du groupe Aliaxis est spécialisée dans la fabrication d’équipement sanitaire. Elle a construit à Frontonas, dans le Nord Isère un nouveau siège qui réunit un ensemble d’activités naguère dispersées dans la région.

Le bâtiment respecte la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale). Mais les responsables de l’entreprise ont décidé d’aller un peu plus loin : installer simplement quatre ruches sur le terrain de l’entreprise, au milieu d’un environnement très agricole.

 

« Nous nous sommes adressés à la mairie pour être mis en relation avec un apiculteur, explique Caroline Cheuret, responsable Sécurité, Hygiène, Environnement. Nous faisons appel à M. Goyet, apiculteur professionnel à Culin, qui a installé quatre ruches. Les distances réglementaires ont été respectées. L’apiculteur vient environ toutes les trois semaines »

L’installation des colonies a été précédée d’une communication afin d’informer les salariés, de les rassurer. La curiosité était parfois aussi grande que l’appréhension. L’entreprise a pris des précautions sur le plan de la sécurité. Le médecin du travail a été informé. Les personnes allergiques ont été sensibilisées. Les personnes chargées de la sécurité ont été formées pour réagir en cas de piqûre. L’entreprise dispose d’un matériel de protection et des personnes ont été initiées au fonctionnement d’une ruche. Pour le moment cependant, aucune vocation apicole n’est apparue. Mais depuis le printemps, aucun incident n’a été noté. Discrètement, les abeilles semblent déjà faire partie du paysage.

Tonte des pelouses adaptée

La présence des insectes a imposé d’adapter la tonte de la pelouse autour des ruches. Pas question de tourner autour des colonies avec un appareil bruyant. Un carré d’herbes folles a été laissé autour du quartier des abeilles. C’est moins ” propre”, mais c’est bien pour la biodiversité.

La récolte a eu lieu la semaine dernière. M. Goyet a expliqué qu’elle était satisfaisante, mais le poids exact de miel récolté dans les hausses sera donné au mois de septembre.

Les ruches auront bientôt terminée leur première saison de miellée, à la satisfaction de tous. Les craintes se seront dissipées. A l’avenir les abeilles pourraient remplir d’autres missions. Outre la pollinisation, la production de miel, de propolis, de gelée, de cire, de pollen elles pourraient être des indicateurs de la qualité de l’air sur le site. C’est une autre page que l’entreprise compte écrire avec elles.

michel.deprost@enviscope.com

 

 

 

VOIR AUSSI