Mobilité

Nord Isère : pour une limitation de vitesse à 110 kilomètres à l’heure sur A 43


L’association APIE a écrit au Préfet de l’Isère pour soutenir la demande de la ville de Bourgoin Jallieu pour limiter la vitesse à 110 km/h sur l’autoroute A43 dans le Nord Isère, comme c’est le cas depuis longtemps sur l’A7 au sud de Lyon et jusqu’au sud de Vienne. L’association estime que cette réduction de vitesse permettra réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie . La réduction pourrait être 10 à 20% pour les émissions à 110 km/h par rapport au niveaui d’émission à 130 km/h. La réduction de vitesse permettrait de réduire les autres pollutions (NOx, poussières .) en zone urbaine , une amélioration importante quand on sait qu’environ 20 000 personnes habitant à moins de 1 km de l’axe. De réduire significativement le bruit, d’améliorer la sécurité sur une section très chargé, d’améliorer la fluidité de la circulation et réduire le risque de bouchons.


L’association propose la mise en place de cette limitation jusqu’à l’embranchement A48/A43 de Coiranne pour éviter les phénomènes de ré-accélération (avec rejets de pollution et bruit) dans la zone urbaine à proximité d’habitations, pour assurer une cohérence de traitement sur l’ensemble de la section très chargée avant la séparation des autoroutes (sécurité, fluidité) et pour permettre la continuité avec la limitation à 110 km/h déjà en place sur l’échangeur de Coiranne en direction / provenance de Grenoble (à étendre sur l’échangeur en direction/provenance de Chambéry pour améliorer la sécurité).


L’APIE rappelle par ailleurs le projet de mise en place d’une ligne de Bus Express sur l’autoroute avec des arrêts à accès directes et des parkings multi-modales (co-voiturage/automobile, accès vélo, accès transports collectifs urbains) aux échangeurs.


www.apie-asso.net

VOIR AUSSI