1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Énergie
  6. /
  7. Eau et énergie: le...

Eau et énergie: le Forum Eurafric Partners essaie de créer des ponts

Le septième Forum Eurafric Partners a commencé ce mardi à Lyon. Il a été ouvert en présence d’Amadou Toumani Touré, président du Mali, pays qui a progressé sur la voie de la démocratie, mais aussi de l’énergie et de l’eau potable. Mais beaucoup de pays n’atteindront pas les objectifs du millénaire pour l’eau et l’Afrique brûle trop de bois. Raison de plus pour accentuer l’engagement des Pme et des coopérations décentralisées.


Bien des pays africains auront du mal à assurer à leurs habitants des progrès sensibles pour l’accès à l’eau potable en 2015. Bien sûr, le Mali présidé par Amadou Toumani Touré, présent hier à Lyon, a fait de grands progrès et le Gabon très doté en pétrole assure l’électricité à presque tous ses habitants. Et ces pays ont aussi beaucoup avancé pour l’eau. Mais en République Démocratique du Congo, la situation est très difficile. Au Congo, les guerres civiles ont entrainé beaucoup de retard, comme l’isolement politique du Togo a retardé des investissements, comme l’enclavement et l’instabilité ont empêché le Centrafrique d’avancer vraiment.


Facture pétrolière


Les besoins de l’Afrique en matière d’eau et d’énergie sont encore immenses, et les pays africains doivent aussi respecter leur environnement. Or, l’énergie domestique vient encore trop souvent du bois. Et si le pétrole remplit les caisses des états producteurs, il alourdit la facture des pays sans hydrocarbures éloignés des ports.


Les Etats africains doivent donc mettre en place des politiques de l’énergie et de l’eau durables. Eloignés du tout-état, et revenus des privatisations, beaucoup de pays sont prêts à jouer la carte des partenariats ” gagnant-gagnant” public-privé, au prix de nouvelles réformes, de nouveaux textes, d’un nouveau paysage réglementaire encore peu connu des investisseurs.


Et c’est bien le défi pour beaucoup de pays africains francophones: attirer les capitaux, qu’ils soient publics, comme ceux de l’aide au développement, ou privés. Des fonds, il y en a. C’est ce qu’a affirmé Thierry Cornillet, député européen, président de l’Association des Régions Francophones, en présentant la politique de l’Europe dans le cadre de l’accord Afrique-Caraibes-Pacifique.


Trouver des projets valables


Il faut seulement trouver des projets. Les responsables africains en ont, comme l’a dit Bruno Jean Richard Itoua, ministre congolais de l’Energie et de l’Hydraulique. Ici et là des besoins en forages sont exprimés. Mais les bailleurs de fonds veulent souvent des projets plus structurants, des projets à dimension régionale, qui gomment les frontières dans un continent trop divisé, mortellement divisé, qui commence à s’unir.


Entre des procédures européennes lourdes, des gouvernances étatiques locales qui ont besoin de s’améliorer, bien des projets traînent. L’incertitude juridique, fiscale, politique, économique tout simplement, finit parfois de refroidir les investisseurs privés à la recherche de garanties publiques. Les coopérations décentralisées permettent de débloquer à la longue des situations. Jean-Jack Queyranne a pu mettre en avant celle, réussi avec la région de Tombouctou, au Mali, commencé il y a un quart de siècle.


L’engagement des petites et moyennes entreprises est aussi une solution. Pour des travaux de réhabilitation, de conseil, des opérations ponctuelles d’investissement, des marchés au début limités, elles vont tenter leur chance, avec succès. Il les faudrait plus nombreuses.


michel.deprost@free.fr



En savoir plus sur www.eurafric.org







africains n’atteindront pas les objectifs du millénaire pour donner de l’eau potable à leur population. Les énergies renouvelables balbutient dans un continent qui brûle encore trop de bois. Si l’aide européenne ou internationale est prête, c’est le montage des projets qui prend du temps. Raison de plus pour favoriser les coopérations décentralisées et engager les pme-pmi.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

GEG, électricien des Alpes

Créé il y a plus d’un siècle sous forme de société d'économie mixte à Grenoble, GEG (Gaz et Electricité de Grenoble)  est devenu l’énergéticien de référence dans les Alpes. Entreprise publique présente sur tous les métiers de l’énergie, GEG produit...

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.