Bioéconomie

Agriculture : le projet Gran’AURA imagine l’avenir des protéines végétales en Auvergne-Rhône-Alpes

Le projet Gran’AURA  mis en place par la Chambre régionale d’Agriculture, vise à imaginer  l’avenir des filières  des protéines végétales à destination de l’alimentation humaine en Auvergne-Rhône-Alpes.

Le projet Gran’AuRA a pour objectif la structuration des filières protéines végétales à destination de l’alimentation humaine en Auvergne-Rhône-Alpes. Il est impulsé par la Chambre régionale d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes aux côtés d’un comité technique de partenaires.

Ce projet part d’un constat : la place des protéines végétales dans notre alimentation est au cœur des enjeux sociétaux. La crise géopolitique majeure que nous connaissons pose la question de l’autosuffisance, de la maitrise des volumes et des prix. Le changement climatique impose une adaptation des cultures, mais surtout, une réduction de la consommation de certaines protéines animales,  dont la production est couteuse en eau, en énergie, sans parler des émissions de gaz à effet de serre. Est aussi en jeu, sur le plan social, sur le plan du niveau de vie et sur le plan de la santé, la nécessité d’une  complémentarité et d’une diversification des sources de protéines.

Le projet veut mettre en relation les acteurs des filières pour sécuriser les productions, les débouchés et valoriser les productions régionales.

    La première étape de  Gran’AuRA a consisté à dresser un panorama  régional des filières protéines végétales à destination de l’alimentation humaine. L’état des lieux a été partagé le vendredi 16 septembre 2022 à Lyon. Cette journée a permis aux acteurs de se rencontrer, de partager les résultats du panorama, de découvrir des initiatives. Les participants ont identifié trois enjeux prioritaires  : surmonter les enjeux agronomiques ; poursuivre et accroitre la recherche et l’innovation variétale ; permettre une juste rémunération des producteurs.

      La présentation d’initiatives a fourni des éléments techniques.  A l’amont, des retours sur les expérimentations au niveau de la production ont été partagés : les résultats du projet PEPIT LegSecAuRA ont été présentés par Jean Champion, de la Chambre d’agriculture de la Drôme et par Nina Lopez,  de la Chambre d’agriculture de l’Isère. Des essais menés dans le cadre de Cap Protéines ont été  présentés par Laura Cipolla,  deTerres Inovia. 

       A l’aval un état des lieux des tendances de consommation et des marchés a été présenté par Bastien Boissonnier, du Cluster Bio et Aurélie Canneva, d’Innov’alliance. 

       Jean-Claude Darlet, agriculteur et président du comité d’orientation régional des Productions Végétales de la Chambre régionale est intervenu pour la synthèse des échanges . Il a engagé à découvrir le témoignage inspirant de Christophe VOGRINCIC –Terres Inovia, l’institut technique de la filière des huiles et protéines végétales et de la filière chanvre – autour du projet FILEG [Filières Légumineuses à Graines] en Occitanie.

 

 

 

 

VOIR AUSSI