Biotope

Alpes du Nord : Le manque de neige a des répercussions sociales

Alpes du Nord : Le manque de neige a des répercussions sociales

Le manque de neige devient un problème économique et social dans de nombreuses stations de montagne. Alors que les investissements se poursuivent pour produire de la neige artificielle dans des conditions de plus en plus difficiles, la condition des saisonniers reste difficile.

La météo, mais plus sûrement le réchauffement climatique ont un impact de plus en plus sérieux sur l’enneigement, sa durée, sa qualité, et sur l’activité des stations de sports d’hiver. Depuis le début de la saison, certaines stations ont peu fonctionné. Le changement climatique a donc de sérieuses répercussions économiques et sociales, en particulier sur les saisonniers qui travaillent pendant quelques semaines et quelques mois quand la neige est là.

Depuis longtemps, la situation des saisonniers est difficile. Ils peinent souvent à trouver un logement dans des stations où les prix sont élevés. Ils partagent des logements exigus, et parfois vivent dans des conditions précaires. Deux jeunes saisonniers de Thomas, 20 ans et  sa compagne Margaux sont morts il y a quelques semaines à la station de la Clusaz (Haute-Savoie) asphyxiés dans le camion où ils étaient installés.

La situation d’enneigement, entraine une précarité croissante pour les salariés saisonniers, dossier que défend le Syndicat CGT des Transports, des Remontées mécaniques et services des pistes CGT des Alpes du Nord.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI