Mobilité

Grèves à la SNCF dans les Alpes : les Verts demandent que les enjeux de la grève soient clairs

Alain Coulombel, Conseiller régional, Président du comité de ligne Evian Bellegarde et Benoit Leclair, Conseiller régional , Président du Comité de ligne Chambéry St André le Gaz Bourg St Maurice s’expriment sur la grève qui affecte depuis plusieurs semaines le trafic ferroviaire dans les Alpes.


Les élus Verts refusent “de juger du bien fondé du recours à la grève de trois organisations syndicales (CGT, SUD et CFDT) dont la gène pour les usagers est évidente”. Ils appellent syndicats et direction à régler leur différent au plus vite dans la transparence nécessaire vis-à-vis des usagers. Ils demandent en particulier que les enjeux et revendications de cette grève soit clairement explicités et s’interrogent sur l’éventuelle volonté de la direction de laisser pourrir une situation dans l’objectif d’accélérer la restructuration de la direction de Chambéry mais aussi de préparer la privatisation. La SNCF est une entreprise publique dont la direction est nommée par l’état alors que les régions en sont le premier financeur au travers de conventions régionales.



Les Verts souhaitent le maintien d’une présence humaine dans les trains TER quelque soit le type de trajet y compris pour les trajets périurbains. Ils souhaitent aussi une certaine polyvalence des agents de contrôle pour assurer notamment l’information globale à l’usager . La circulation de l’information entre les différents niveaux de la SNCF et sa délivrance aux usagers est toujours insatisfaite. Les Verts dénoncent la gestion différenciée des activités grandes lignes et TER privilégiant le TGV tant dans l’affectation du personnel que dans la gestion des horaires (lors de l’affectation des sillons ou en situation perturbée) et conduisant systématiquement à accentuer les difficultés du TER utilisé au quotidien.

VOIR AUSSI