Actualités

Aménagement 4 Saisons de la station de Mijoux : l’Autorité environnementale demande des améliorations

La Mission Régionale de l’Autorité environnementale d’Auvergne-Rhône-Alpes demande des améliorations au projet de station ” 4 saisons ” de Mijoux, notamment au niveau de l’accès, en prévoyant le développement des transports en commun.

La Mission Régionale de l’Autorité environnementale d’Auvergne-Rhône-Alpes a rendu un avis sur le dossier d’aménagement « 4 saisons » de la station Mijoux dans l’Ain.   La mission régionale du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), s’est réunie le 29 juillet en visioconférence pour rendre son avis sur la mise en compatibilité n°2 (Gex et Mijoux- Col de la Faucille) du PLUi-H de la communauté d’agglomération du Pays de Gex (Ain).

L’avis porte sur la qualité du rapport environnemental présenté par le porteur de projet et sur la prise en compte de l’environnement. Il vise à permettre d’améliorer sa conception, ainsi que l’information du public et sa participation à l’élaboration des décisions qui s’y rapportent. L’avis ne lui est ni favorable, ni défavorable et ne porte pas sur son opportunité.
L’Autorité environnementale qualité du rapport d’évaluation environnementale et la prise en compte des enjeux environnementaux de la mise en compatibilité. Ses recommandations sont les suivantes :
reprendre la recherche, à l’échelle de l’agglomération, de mesures compensatoires au dé-classement des 3,1 ha de zone naturelle protégée et aux incidences paysagères de la station ;
préparer de manière opérationnelle la station au changement climatique et à la modification des conditions d’exploitation, et prévoir des modes d’accès par transports collectifs bénéfiques à la qualité de l’air, à la réduction des nuisances, au contrôle de la fréquentation du site ;
compléter le dispositif de suivi de la mise en œuvre du PLUI-H et de l’efficacité de ses mesures d’évitement et de réduction par des éléments spécifiques au secteur de la station afin de garantir la pérennité de ses qualités et de celles des territoires avoisinants ;
renforcer  l’ambition environnementale de la mise en compatibilité du PLUI-H.

1 ) Ont délibéré : Hugues Dollat, Jeanne Garric, Stéphanie Gaucherand, Jean-Philippe Strebler, Benoît Thomé
et Véronique Wormser. Chacun des membres délibérants cités ci-dessus a attesté qu’aucun intérêt particulier ou élément dans ses activités passées ou présentes n’est de nature à mettre en cause son impartialité.

VOIR AUSSI