Actualités

Annecy 2018 et Center Parc en Isère: soutien réaliste des conseillers communistes

” Lors de l’Assemblée plénière qui se déroulait en Région ces 8 et 9 juillet, trois dossiers ont particulièrement animé la session et les élus du groupe communiste souhaitent apporter quelques éclaircissements sur les différents positionnements qui ont été pris lors des votes.


Que ce soit au sujet du dossier de soutien à la candidature d’Annecy aux JO, du dossier de soutien aux campus Rhône-Alpes ou du projet de village loisirs Centerparcs, les élus communistes ont fait le choix d’un positionnement combatif, progressiste et constructif.


En effet, le groupe a souhaité dépasser le simple positionnement manichéen qui consiste à manifester de manière simpliste et excessive une position « pour ou contre ». Nous avons donc choisi de voter ces différents rapports bien qu’ils ne nous satisfassent pas complètement en l’état afin de les faire évoluer. Ces projets ne sont effectivement, en l’état, pas cohérents avec notre vision politique. C’est pourquoi nous avons été forces de proposition en apportant plusieurs amendements et voeux.


Concernant l’organisation des JO, nous souhaitons des jeux accessibles à tous qui s’inscrivent dans une démarche de participation citoyenne, des jeux porteurs de valeurs d’échange, de partage, d’ouverture internationale. Le projet doit avoir un caractère exemplaire dans les domaines salariaux, environnementaux et revêtir une acception culturelle en plus du sportif. Ses aspects doivent être une condition à l’organisation de ces jeux et les élus communistes se battront pour que des valeurs progressistes animent ces jeux.


Le groupe a voté le soutien aux plans campus de Rhône-Alpes qui permet d’apporter une aide financière supplémentaire aux campus qui ont été oubliés dans le plan campus du gouvernement, dans un souci de palier aux inégalités territoriales et disciplinaires. Le groupe a insisté sur l’importance de rétablir le dialogue avec des universités fortement affaiblis par plusieurs mois de mouvements de protestation.


Enfin, sur Center Parcs, le groupe soutient qu’en cette période particulière de crise, nous ne pouvons nous permettre de « rechigner » lorsque 700 emplois se présentent, bien que ce projet ne recoupe pas notre vision d’un tourisme social et responsable. Le projet présenté par Center Parc doit également avoir comme priorité de favoriser qualité de l’emploi (avec des postes CARED) et respect de l’environnement (en restant vigilant aux développements de transports publics alentours).”


Le titre et le chapeau sont de la rédaction d’Enviscope.com



VOIR AUSSI