Construction et aménagement

Lotissement: les architectes prêts à aider des groupes de propriétaires

Le Syndicat des Architectes du Rhône (SAR) relaie une action initié par la profession au niveau national : favoriser les opérations de réhabilitations environnementale et énergétique de copropriété, surtout dans l’individuel, en incitant des propriétaires à des travaux coordonnées.


Les opérations de réhabilitation pour améliorer les performances énergétiques des logements existants sont primordiales pour atteindre (peut-être) les objectifs en termes d’émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020. Les opérations sont onéreuses, complexes sur le plan technique, et parfois sur le plan juridique. Et dans le même temps, la pression de la communication institutionnelle, comme la pression commerciale de fabricants de matériels, d’installateurs, peut pousser le consommateur à agir dans le désordre. En clair, à poser panneaux photovoltaïques et triples vitrages sur une passoire.Ce constat est particulièrement vrai dans l’habitat individuel où la consommation énergétique est importante. C’est le cas dans d’innombrables lotissements sortis de terre dans les années soixante dix.


Echelle d’un lotissement


Pour pallier l’inconvénient, les architectes ont eu l’idée au niveau national d’initier des opérations collectives de requalification qui pourraient être montées à l’échelle d’un lotissement ou d’une partie de lotissement. « L’idée, explique Eric Pierron, président du Syndicat des Architectes du Rhône, rencontré dans les allées du Salon des Maitres d’œuvre, est de démarcher des propriétaires qui sont tous confrontés aux mêmes problèmes, pour leur proposer de les aborder à plusieurs. Une démarche collective de maîtres d’ouvrage permet de réduire le coût des diagnostics, de faire face à des questions juridiques, de mitoyenneté, de voisinage, mais aussi de passer des marchés plus importants avec les entreprises, et d’optimiser les coûts, en particulier lors de la réalisation des travaux ». La démarche collective permet évidemment une information collective sur les choix techniques, les financements, les subventions, les aides en tous genres.



La démarche est originale. Innovante même. Elle dérange parfois un peu la vision que des services de l’urbanisme dans des communes peuvent avoir des opérations d’amélioration énergétiques. Elle interfère avec les initiatives d’autres intervenants possibles en matière de conseil, comme les CAUE. Mais le Syndicat des Architectes va de l’avant. L’initiative semble avoir pris dans les Pays de la Loire. Des contacts sont pris en région lyonnaise, du côté de Villeurbanne et de Vaulx en Velin. Le Syndicat des Architectes va s’adresser aux communes et même pour gérer au mieux l’opération, étudier les projets collectifs les mieux relayés par les collectivités. Ce n’est pas un concours, mais ça y ressemble. A suivre.


michel.deprost@enviscope.com


Pour en savoir plus Syndicat des Architectes du Rhône, 5 avenue de Birmingham, 69004 Lyon. Courriel ; sar69@wanadoo.fr

VOIR AUSSI