Science

Arkema innove en utilisant l’eau oxygénée pour éliminer le soufre d’effluents

 

Le prix Pierre Potier a été créé à l’initiative du Ministère de l’Industrie par l’Union des Industries Chimiques (UIC) et la Fédération Française des sciences pour la Chimie (FFC), pour récompenser les entreprises qui innovent dans le domaine de l’environnement.
Depuis le début des années 2000, ARKEMA développe les applications environnementales de l’eau oxygénée. L’eau oxygénée, peroxyde d’oxygène, est un réactif propre dont les sous-produits ne sont que l’eau et l’oxygène. Elle présente l’avantage de ne générer ni boues d’épuration, ni sous-produits toxiques. Par sa bonne réactivité et sa facilité de mise en oeuvre, l’eau oxygénée est efficace et économique pour éliminer certains polluants.

Eaux industrielles et eaux urbaines
La solution primée a été développée au Centre de recherche Rhône Alpes d’ARKEMA dédié au management de l’énergie et aux procédés éco-efficients, situé sur le site de Pierre Bénite (Rhône). Le procédé concerne la désulfuration des effluents industriels et des eaux résiduaires urbaines. Les secteurs du raffinage, de la pétrochimie, de l’agroalimentaire et du traitement des eaux urbaines génèrent des effluents liquides ou gazeux contenant des composés soufrés (sulfure d’hydrogène, sulfure et mercaptans…). Accumuulés en station d’épuration, ces composés provoquent de fortes nuisances olfactives pour le personnel et les riverains, des problèmes de corrosion des installations, et conduisent à un mauvais fonctionnement de l’étape biologique d’épuration.

L’innovation consiste à utiliser l’eau oxygénée pour éliminer efficacement ces composés soufrés sans générer ni boues d’épuration, ni sous-produits toxiques. Cela n’est pas le cas d’autres procédés qui peuvent être beaucoup moins performants et très énergivores. Avec ce traitement par l’eau oxygénée, le niveau d’abattement des composés soufrés atteint plus de 90% rendant les rejets liquides aptes à un traitement biologique et les rejets gazeux conformes à la réglementation. Facile à mettre en œuvre et économiquement compétitif, il ne nécessite pas de modification des installations.

La solution s’inscrit dans l’expertise d’ARKEMA et dans les thématiques soutenues par le Pôle de Compétitivité Chimie-Environnement Axelera, dont ARKEMA est l’un des membres fondateurs. ARKEMA occupe la troisième place mondiale pour la production d’eau oxygénée. Le groupe produit du péroxyde d’oxygène sur cinq sites: deux en Europe (Jarrie – France et Leuna – Allemagne), deux en Amérique du Nord (Bécancour – Canada et Memphis – USA / Tennessee) et un en Chine à Shanghai. Le peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) est principalement utilisé dans le blanchiment de la pâte à papier, comme agent d’oxydation dans l’industrie chimique, en désinfection des emballages alimentaires et dans des formulations de nettoyage, tant pour ses propriétés de blanchiment que pour ses qualités de désinfectant.

ARKEMA : www.arkema.com

VOIR AUSSI