Énergie

Arrêt de Georges Besse 1: Sortir du Nucléaire demande l’arrêt de trois réacteurs de Tricastin

En utilisant une technologie différente – enrichissement de l’uranium par ultra-centrifugation-, l’usine d’enrichissement d’uranium  Georges-Besse 2 ( Tricastin) consomme 50 fois moins d’électricité que Georges-Besse 1 dont la production a été arrêtée le 7 juin.

Pour le Réseau ” Sortir du Nucléaire,” l’arrêt de cette usine ” rend d’un coup superflu le fonctionnement des trois réacteurs du Tricastin jusqu’ici dévolus à l’alimentation de cette usine“. Le réseau associatif estime que ” au fait accompli de la poursuite de la production de combustible, s’ajoute celui de la poursuite d’exploitation de ces réacteurs, François Hollande ne prévoyant pas de fermeture de réacteurs avant la fin de son mandat exeptés ceux de la centrale de Fessenheim “.

Le Réseau “Sortir du nucléaire”  est vigilant sur l’utilisation de trifluorure de chlore pour le rinçage des installations. 

VOIR AUSSI