Eau

Arve Pure 2018 financera davantage la lutte contre les micro polluants

Le contrat ARVE PURE 2018  réduira les pollutions d’ateliers industriels sur 2015-18, avec 18 millions dont 10 par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse.

Le retour de l’ombre commun et de la loutre dans la rivière Arve (Haute Savoie) est le résultat de l’engagement  depuis  vingt ans d’acteurs qui ont refusé la fatalité d’une rivière polluée par les pollutions, dont le profil physique lui-même est dégradé. Des efforts importants et efficaces ont été conduits au travers du contrat de rivière de l’Arve, de contrats industriels, puis des contrats “ARVE PURE 2012” qui ont permis de réduire les pollutions domestiques et industrielles.

L’action de renaturation de l’Arve a porté ses fruits, mais elles n’est pas achevée. Les futures actions seront engagées dans le cadre du contrat Arve Pure, signé le 20 février à Saint-Pierre en Faucigny entre le Syndicat Mixte et l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse à l’échelle du territoire du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de l’Arve.

Les micro polluants ciblés

Le contrat Arve Pure 2018 cible les rejets de micro polluants et substances dangereuses, au milieu naturel et dans les réseaux publics d’assainissement. De nouvelles sources de pollution  sont prises en compte. La liste des micropolluants suivis a été augmentée à 62 substances. Alors que le premier contrat de rivière était centré sur l’industrie, Arve Pure 2018 s’intéresse à toutes sortes d’émissions : activités urbaines, artisanales, domestiques, activités de soins, agricoles, etc.

Les actions visent à mieux connaitre ces pollutions et à les réduire. Plusieurs mesures seront mises en oeuvre:  incitation financière à la réalisation de travaux dans les établissements ciblés, suivi des rejets non domestiques, régularisation administrative des rejets au réseau, sensibilisation des acteurs économiques et du grand public, etc.

Etendu à l’échelle du SAGE de l’ARVE, le contrat est coordonné par le SM3A avec pour partenaires les collectivités initialement impliquées dans les opérations collectives Arve Pure 2012 (Annemasse-les-Voirons Agglomération, CC du Pays Rochois, CC Faucigny-Glières, CC Cluses Arve et Montagnes), le Syndicat national du décolletage (SNDEC) et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Le territoire d’Arve Pure 2018  est élargi au bassin versant Arve (SAGE).  Les différents contrats Arve Pure 2012 couvraient 33 communes de la vallée, le nouveau contrat s’étend aux 106 communes du territoire du SAGE de l’Arve, qui couvre le bassin versant de l’Arve,  le Genevois et la commune de Vallorcine.

 

VOIR AUSSI