1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Economie
  6. /
  7. Bioéconomie
  8. /
  9. En Chartreuse , une...

En Chartreuse , une cabane au Col du Coq pour l’agropastoralisme

Le Président du Département  de l’Isère, accompagné par le Viceprésident en charge de lagriculture, de la forêt et de la gestion de leau, Fabien Mulyk, et de la Viceprésidente en charge de lenvironnement et de la biodiversité Céline Dolgopyatoff Burlet, ont  visité la cabane de berger sur lalpage du Col du Coq, en Chartreuse, financée par le Département . Le Président a renouvelé la Charte en faveur du pastoralisme avec Denis Rebreyend, président de la Fédération des Alpages de lIsère.

Une cabane pour les bergers au Col du Coq en Vhartreuse
Une cabane pour les bergers au Col du Coq en Chartreuse ( photo Département de l’Isère)

Le 14 juin la cabane de berger a été déposée sur les alpages de lEspace naturel sensible (ENS) du Col du Coq, dans le Massif de Chartreuse, propriété du Département de l’Isère. Cet espace sert en partie à lagropastoralisme pour le groupement pastoral du Col du Coq et ses 1350 moutons.
   Après  une attaque probablement causée par un loup en 2022, le groupement de trois éleveurs Philippe Veyron, Roland Bouvier et Olivier Pongan , a demandé en 2023 au Département un soutien pour disposer dune cabane de cinq mètres carrés héliportable, afin de permettre
à leur berger, Julien Vilmant, de dormir dans les prairies, près de ses moutons les nuits où la présence du loup se fait sentir, afin de pouvoir les défendre.   Cette demande a été immédiatement acceptée par le Président JeanPierre Barbier et le Viceprésident Fabien Mulyk qui entendent faire perdurer le pastoralisme en Isère. Le pastoralisme au Col du Coq, est une activité traditionnelle qui remonte au MoyenÂge.

 

Le président du Conseil départemental de l'Isère et le président de la Fédération des Alpes signent une charte pour le pastoralisme
Le président du Conseil départemental de l’Isère et le président de la Fédération des Alpages signent une charte pour le pastoralisme

  La cabane, choisie par le groupement et financée par le Département à hauteur de près de 20 000 euros, évitera au berger de devoir déplacer le troupeau matin et soir entre les prairies de Pravouta où pâturent les ovins et le chalet d’alpage situé à 20 minutes à pied en contrebas des alpages, où il dort. La déplacement du  troupeau représente une fatigue pour les animaux et pour le berger. Ce dernier  pourra rester à proximité immédiate du troupeau la nuit. Grâce à la cabane, le berger pourra parquer les bêtes directement dans les prairies de Pravouta
où il pourra dormir. Le groupement a équipé la cabane d’un panneau solaire d’un chauffage et d’un réfrigérateur.

 

       Le Viceprésident Fabien Mulyk a présenté le dispositif expérimental « berger dappui » mis en place en cette période estivale. A l’initiative du Département de l’Isère, et mis en place par la Fédération des alpages de l’Isère (FAI) et AgriEmploi 38, ce dispositif permet
de soutenir les bergers et les éleveurs soumis à la forte pression de la prédation du loup.
Une bergère d’appui, Juliette Fortunier, a été recrutée pour cet été.  Salariée dAgriEmploi 38, dans le cadre d’un contrat soutenu  par le Département,  la bergère loge au CER de La Morte, propriété du Département. Elle sera affectée en priorité près des troupeaux ovins sur des missions courtes, programmées ou en urgence (arrêt maladie…), sur les secteurs qui auront subi une attaque ou une pression du loup. Elle pourra être appelée en cas de surcroit de travail ou d’épuisement du salarié en place. Le coût total de l’expérimentation est estimé à plus de 31 000 , dont plus de 18 000 € pris en
charge par le Département.


Une nouvelle Charte avec la FAI pour 20232029


      Dans le cadre du pastoralisme, le Département de l’Isère a noué un partenariat fort avec la Fédération des Alpages, avec laquelle il a signé une Charte départementale en faveur du pastoralisme en Isère pour la période 20142022. La Commission permanente du Département du 30 juin  a approuvé la signature d’une nouvelle Charte pour la période 20232029. La
Charte fixe un cadre de travail avec la FAI autour de plusieurs axes  cohérents avec plusieurs politiques départementales : agriculture,  tourisme,  sport, environnement et  culture, avec un soutien à la FAI à hauteur de près de 190 000 par an.
« Le pastoralisme fait vivre de nombreux éleveurs et producteurs de lIsère, entretient les prairies, préserve la biodiversité, contribue à prévenir les incendies, améliore le bienêtre des bêtes qui profitent d’une herbe riche et fraîche, garantit la qualité et la diversité de nos viandes et de notre lait, favorise l’équilibre économique de nos élevages… Il est donc de notre devoir de protéger cette activité traditionnelle montagnarde, et cest pourquoi nous avons immédiatement accepté dexpérimenter à la fois linstallation dune cabane de berger et le dispositif « berger dappui », et de renouveler notre soutien financer à la FAI. »  a souligné
JeanPierre Barbier, Président du Département.

redaction@enviscope.com

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Le réchauffement climatique s’accélère

La température moyenne mondiale de chacune des cinq prochaines années 2020–2024 devrait être supérieure d'au moins 1 degré Celsius aux niveaux préindustriels (1850–1900), selon les nouvelles prévisions climatologiques publiées par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). La probabilité que cette température dépasse...

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.