Auvergne Rhône-Alpes : pour le CESER la stratégie énergétique va dans le bon sens

Le CESER approuve globalement les orientations de la stratégie énergétique de la Région, mais pour certains conseillers, les moyens ne sont pas encore à la hauteur des enjeux. Les conseillers du CESER n’ont reçu les documents que tardivement, signe d’un dysfonctionnement des services réorganisés de la collectivité.

Le CESER a rendu mardi un avis sur les orientations énergétiques de la Région, sur lesquelles les conseillers régionaux débattront ce jeudi. Globalement, les orientations  vont dans la bonne direction. Les budgets sont en hausse, mais restent limités, selon certains conseillers, par rapport aux enjeux.

Le CESER rappelle fermement que la logique de diminution de la consommation de ressources naturelles doit être le maître mot de toute politique publique, de l’énergie à la préservation de la biodiversité. Georges Erome (Frapna), rapporteur, insiste sur la cohérence entre la stratégie et les délibérations particulières par exemple sur l’agriculture.

Les dépenses prévues représentent 5,12 % des dépenses d’investissement pour 2018. “Au regard de ce qui nous attend pour la qualité de l’air, ce financement parait être néanmoins à minima” , estime le rapporteur.

La Région devrait être plus motrice dans plusieurs domaines.  Pour Jean-Luc Lozat (CFDT) , des projets de gaz vert peinent à sortir de terre. Sophie Musset (UNSA, CFTC , CFDT) souligne que  l’eau est un bien universel qui ne peut être réduit au statut de marchandise. Pour les Parc naturels régionaux, leur conservation ne doit pas dépendre des coûts : les parcs appartiennent à l’image de la Région, ils reflètent les territoires, constituent des atouts touristiques, des  outils de sauvegarde des écosystèmes régionaux.

De nombreux  membres du CESER ont regretté les conditions dans lesquelles ils ont du travailler sur un document remis tardivement. Georges Erome, a rappelé que l’exécutif travaille depuis plusieurs mois sur le dossier, mais que le texte n’a été soumis au CESER que ces derniers jours. Elisabeth Rivière (LPO), a expliqué que dans ces conditions, les collèges trois et quatre se sont ralliés à la proposition d’avis proposée par l’exécutif du CESER.

 

 

 

 

 

 

 

Le Conseil régional devrait délibérer ce jeudi une  stratégie environnement é&énergie, présent épar Eric Fournier. Le budget prévisionnel  prévoit  une augmentation  sur les trois prochaines années.

Pour l’énergie, le Conseil   devrait être de 70 millions d’euros, dont 55 millions pour l’investissement. Pour l’économie circulaire, la dépense serait de 35 millions d’euros donc 30 millions pour l’investissement.  La qualité de l’air, doit bénéficier d’une dépense de 45 millions d’euros, dont 43 millions pour l’investissement. Les dépenses en faveur de la biodiversité, sont prévues à 35 militons d’euros, dont 18pôur les investissements. Enfin, 15 millions sont prévus pour l’adaptation au changement climatique, dont 12 millions pour l’investissement.

VOIR AUSSI