Science

Bayer CropScience inaugure à Lyon un laboratoire sur la Santé des Plantes

Bayer Crop Science a inauguré ce jeudi le nouveau laboratoire consacré à la santé des plantes sur son centre de recherche de la Dargoire, à Lyon. Le Groupe a réalisé pour 10 millions d’investissements ces deux dernières années sur le site.


Le laboratoire est doté d’un équipement de synthèse des molécules, qui est l’un des plus modernes et l’un des plus sécurisés du groupe. Le laboratoire est aussi équipé d’un système robotisé pour la manipulation de plantes soumises à des traitements phytosanitaires. Des plantes de diverses espèces sont semées dans des pots contenant un support homogène, standardisé. Un robot reproduisant les gestes de l’homme pulvérise des produits phytosanitaires sur les spécimens, qui sont dûment étiquetés, afin d’être identifiés individuellement au niveau de l’espèce et d’autres caractéristiques biologiques. Les plantes sont ensuite stockées et leur croissance est étudiée afin de connaitre les effets des traitements.


Le plus important Centre de recherche privé en France



Le Centre de recherche de Lyon La Dargoire est le plus important laboratoire privé consacré à la recherche sur la santé des plantes en France. Il fait partie des neuf laboratoires du Groupe Bayer Crop Science (2 en Allemagne, 1 au Japon, 2 en France, 1 aux USA, 2 en Hollande). Le Centre groupe 220 personnes, spécialisées en chimie, biologie, biochimie). La nouvelle équipe consacrée à la Santé des Plantes réunit 20 chercheurs venus des unités dédiées à la Protection des Cultures et à la Bioscience. Le laboratoire a pour objectif de mieux comprendre les interactions entre les plantes et leur environnement. Les plantes peuvent en effet subir plusieurs stress, le stress biotique, mais aussi des stress physiques. Les stress biotiques sont provoqués par la présence d’organismes (bactéries, virus, champignons, insectes,etc). Le stress physique est provoqué par la modification des milieux. L’élévation de la température, du degré d’humidité, ou la baisse du degré d’humidité peuvent porter atteinte au potentiel de développement des plantes.


L’objectif de Bayer Crop Science est d’aider l’agriculture à obtenir des plantes qui développent leur potentiel au maximum, en réduisant les effets des stress biotiques et environnementaux. Pour Pascal Housset, président du directoire de Bayer Crop Science SA, on a cherché jusqu’à présent à modifier l’environnement des plantes en apportant des intrants ou en irriguant. Demain, il faudra aider les plantes à s’adapter à leur environnement, notamment à l’augmentation de la température et à la sécheresse.


michel.deprost@enviscope.com


VOIR AUSSI