Biomasse / Déchets

Saint Jean d’Arvey construit en Bois des Alpes

Saint-Jean-d’Arvey ( Savoie) a inauguré le 23 juin  nouveau centre communal, un bâtiment multifonctionnel à basse consommation d’énergie. C’est le premier bâtiment mettant en oeuvre du bois certifié Bois des Alpes françaises.

La CIPRA rappelle que la moitié de l’énergie mondiale est consacrée à la construction, à l’utilisation et au recyclage des bâtiments. Il est possible de réduire fortement cette
consommation en mettant en oeuvre le bois matériau.

A Saint-Jean-d’Arvey, 1500 habitants du Massif des Bauges (Savoie), le nouveau centre communal particulièrement sobre en énergie est construit en bois local. Le bâtiment multifonctionnel abrite la crèche, la garderie scolaire, la bibliothèque et la mairie.

Scepticisme

La réalisation de ce bâtiment exemplaire doit beaucoup aux idées ramenées d’un voyage d’étude organisé au Vorarlberg, en Autriche, par la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) dans le cadre de son projet climalp.

Pour la réalisation du projet, Saint-Jean-d’Arvey s’est notamment inspiré du centre communal de Ludesch en termes de fonctionnalité, d’architecture et de techniques énergétiques. ” Lorsque Jean-Claude Monin Jean-Claude Monin, Maire de Saint-Jean-d’Arvey,a présenté en 2008 son idée d’un centre communal à basse consommation d’énergie, il s’est d’abord heurté au scepticisme de son équipe municipale : on n’avait encore jamais construit de bâtiments en bois de ce type dans la région” explique le communiqué de la CIPRA.

Un voyage dans le VORARLBERG

Le conseil municipal  de la commune savoyarde s’est rendu au Vorarlberg à l’invitation de la CIPRA. Le Vorarlberg est une région autrichienne qui s’est forgé une réputation mondiale pour ses constructions exemplaires en bois.

La délégation française avait  été  impressionnée par la visite du centre communal de Ludesch. « Nous avons vu à Ludesch un bâtiment qui non seulement consomme peu
d’énergie, mais qui n’est pas revenu beaucoup plus cher qu’un bâtiment traditionnel »,
souligne le Maire de Saint-Jean-d’Arvey, qui est aussi Président de l’association des Communes  Forestières de France.

La commune a lancé un concours d’architecture avec un cahier des charges prescrivant l’utilisation de bois local. Le projet retenu de l’architecte Vincent Roques est le premier à utiliser un bois certifié Bois des Alpes, et donc un bois d’origine garantie des Alpes françaises remplissant une série de critères écologiques.

Le  voyage d’étude de la CIPRA a permis de comprendre que l’utilisation du bois local pour la construction permet non seulement de faire des économies d’énergie dans les transports, mais aussi de promouvoirl’économie locale. « Le centre communal de Saint-Jean-d’Arvey est déjà le deuxième bâtiment exemplaire inspiré par un voyage d’étude de la CIPRA », se félicite Alexandre Mignotte, directeur de CIPRA France : la commune de Saint-Martin de Belleville a inauguré dès 2010 une crèche labellisée bâtiment basse consommation.

À Saint-Jean-d’Arvey, les projets ne s’arrêtent pas là : 40 logements à basse consommation construits en bois local sont en cours de réalisation. Au début de l’année, la commune a également intégré le Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » via l’adhésion de Chambéry métropole. Ce réseau rassemble 300 communes de l’arc alpin mobilisées dans une démarche de développement durable.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI