Science

Débardage: le câble synthétique fait son apparition en forêt

L’exploitation forestière par câble peut prendre plusieurs formes. Elle peut utiliser des câbles mats, permettant de tirer à partir d’un câble suspendu, les grumes elles-mêmes suspendues, en direction du bord de route. L’exploitation par câble peut consister dans l’utilisation d’un câble permettant de faire tirer par un tracteur, un skidder, les arbres jusqu’au bord de route, les arbres étant trainés sur le sol.



L’utilisation des câbles en acier est traditionnelle. Elle comporte plusieurs inconvénients. Les câbles en acier sont lourds et leur transport par les opérateurs est fatigant. Les câbles en acier présentent aussi l’inconvénient de rompre avec des risques de sécurité : un câble en acier qui se romptcrée un effet de coup de fouet. Un câble en acier comporte aussi des échardes qui peuvent provoquer des blessures.



Au Canada depuis 15 ans



Le câble synthétique en débardage est une innovation majeure dans le secteur de l’exploitation forestière. Il est utilisé depuis une dizaine d’années au moins au Canada. Le câble en polypropylène est plus cher à l’achat, mais il présente plusieurs avantages. Il est de 8 à 10 fois plus léger que le câble acier ce qui rend sont transport moins pénible. Il est moins dangereux : pas d’écharde et développement de la récolte (meilleure productivité. Le câble synthétique présente aussi l’avantage d’être réparable et sa durée de vie est prolongée » explique Francis de Morogues, Chargé de recherche et développement au Centre de Grenoble du FCBA.


Dans le secteur de l’exploitation du bois, toute innovation est la bienvenue. Le câble synthétique est une des rares opportunités d’améliorer les conditions de travail des opérateurs. Les opérations de démonstration que le FCBA met en place ont pour objectif d’informer, au delà des professionnels, l’ensemble des parties prenantes de l’exploitation forestière pour créer un contexte favorable à la diffusion de ce produit.


Depuis 2007, FCBA étudie les possibilités de déploiement en France à travers des études de durabilité, de résistance et d’impact économique pour les entreprises. Aujourd’hui, les responsables du FCBAsont « convaincus de sa résistance et de ses avantages en termes de sécurité et de facilité d’utilisation notamment en montagne. Cependant, pour convaincre les professionnels de ces atouts, c’est l’expérience concrète qui est l’argument le plus performant ! »



Le FCBAa lancé en Rhône-Alpes le projet Casynthéra qui permet à huit entreprises de Rhône-Alpes de tester un câble synthétique dans différentes situations (plaine, montagne…). Ces professionnels vont l’utiliser dans le cadre normal de leur activité pendant trois mois avant de témoigner de leur expérience. Plusieurs câbles seront utilisés pour permettre des comparaisons. Des opérations de démonstration auront lieux aux dates suivantes:


– le 6 novembre au Foyer de ski de fond, St François La Magne (Savoie).


– Le 10 novembre 2009, salle des Fêtes, Virieu le Petit (Ain).


– Le 13 novembre, Mairie de Noyarey. (Isère),


– Le 20 novembre 2009, salle n° 203 de la Maison des Associations (au-dessus de


l’Office du Tourisme) à Faverges (Haute-Savoie), chantier à Seythenex.


D’autres démonstrations sont prévues au printemps 2010 sur la partie Ouest de la région Rhône-Alpes.



michel.deprost@enviscope.com


Contact au CTBA: Francis.DE.MOROGUES@fcba.fr



http://www.fcba.fr/
http://www.fcbainfo.fr/


VOIR AUSSI