Energie

Centrale de Bugey : visite décennale positive pour le réacteur 2

Centrale de Bugey : visite décennale positive pour le réacteur 2

La visite décennale de l’unité de production 2 de la centrale nucléaire de Bugey s’est achevée par des résultats positifs selon le service communication du site. La visite décennale, contrôle complet d’une unité de production, est une étape obligatoire pour pouvoir exploiter un réacteur dix années supplémentaires. La visite prévoit un contrôle exhaustif des installations au regard du référentiel de sûreté le plus récent et sous le contrôle de l’Autorité de Sûreté Nucléaire.
Les trois opérations majeures de contrôle de la visite se sont déroulées conformément aux attentes de l’exploitant, explique EDF.
Le contrôle a concerné l’étanchéité et la résistance du circuit primaire qui passe dans le cœur du réacteur dont il extrait la chaleur. C’est l’une des principales barrières de protection entre les produits radioactifs et l’environnement. L’épreuve hydraulique a soumis le circuit primaire à une pression de 207 bars pour une pression en fonctionnement de 155 bars. Ce contrôle a été réalisé en présence des inspecteurs de l’ASN le 7 août avec un « excellent bilan »

La cuve du réacteur contient les assemblages de combustible qui constituent le cœur du réacteur où a lieu la fission nucléaire. L’inspection vérifie l’intégrité de toutes soudures et du revêtement à l’aide d’un robot muni d’outils de contrôle : radiographie, ultra-son, vidéo… et d’une précision au millimètre. L’inspection qui a eu lieu la dernière semaine d’août s’est parfaitement déroulée. Les rapports d’inspection permettront à l’ASN de se prononcer sur la poursuite de l’activité du réacteur.
Du 15 au 18 septembre, une troisième opération a été réalisée. Le bâtiment réacteur ( épaisse envelopper de béton qui coiffe le réacteur , destinée à empêcher la sortie de matériaux radioactifs en cas d’incidents de type Tchernobyl) a été « gonflé » à 4 fois la pression atmosphérique par onze compresseurs d’air avant d’être « dégonflé ». Cette épreuve permet de s’assurer que le bâtiment remplit son rôle de confinement d’émissions éventuelles et de vérifier le bon comportement mécanique de sa structure en béton armé et de sa peau interne en acier. L’enceinte a réussi son « examen » d’étanchéité et le comportement mécanique de l’enceinte béton traduit, selon les experts, un bon comportement “élastique”.
Ce dernier contrôle solde les épreuves effectuées dans le cadre de la visite décennale de cet arrêt. D’autres opérations sont engagées pour préparer le redémarrage de l’unité 2. Le détartrage par déflagration d’air d’une des deux tours aéroréfrigérantes de l’unité de production n°5. Cette activité aura lieu du lundi 25 au mercredi 27 octobre de 6h à 21h. Il pourrait générer quelques nuisances sonores pour les riverains.

VOIR AUSSI