Science

CENTRALP adopte l’écoconception pour l’électronique embarquée

CENTRALP adopte l’écoconception pour l’électronique embarquée

La société CENTRALP, implantée à Vénissieux, a adopté la démarche d’écoconception pour  certains de ses développements.

Dans les locaux de Centralp, à Vénissieux, les  cartes électroniques destinées à des systèmes informatiques embarqués, peuvent suivre deux lignes de fabrication : une ligne qui inclut le recours au plomb et une ligne de production  « sans plomb », jalonnée de repères verts et de la mention RoSH.

RoHS est l’acronyme de Restriction of Hazardous Substances. La Directive européenne RoHS vise à limiter l’utilisation de six substances dangereuses. CENTRALP a engagé une politique d’éco conception éliminant notamment le plomb, pour répondre à la demande de clients comme le groupe Alstom, mais la démarche est évidemment allé au-delà, car elle a permis de reprendre la conception de certains produits.

La démarche environnementale découle d’un engagement de longue date des dirigeants Jean-Luc Logel, CEA et Philippe Volay président qui ont repris l’entreprise en 2000. CENTRALP a déjà reçu la certification ISO 14001 en 2013.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI