Environnement

CERN: des atomes d’antimatière conservés 1000 secondes

 

Cette durée record a été suffisante pour étudier en détail les propriétés de ces atomes. Alpha est une partie d’un programme mené au CERN destiné à produire des antiprotons pour étudier la nature d’une des substances les plus mystérieuses.

Le communiqué du CERN rappelle que nous vivons dans un Univers apparemment entièrement constitué de matière. Mais au moment du Big Bang, l’Univers était constitué d’autant de matière que d’antimatière. La Nature semble avoir une préférence pour la matière puisque l’antimatière n’existe plus à l’état naturel. Ce qui permet à notre Univers d’avoir l’apparence qui est la sienne.

Un moyen pour étudier la préférence de la Nature pour la matière consiste à étudier des atomes d’hydrogène et leur contre partie, des atomes d’antihydrogène. ” Nous pouvons conserver des atomes d’antihydrgène pendant 1000 secondes.C’est suffisant pour commencer leur étude, même à partir du petit nombre d’atomes que nous parvenons à saisir ” explique Jeffrey Hangts, de l’Université d’Aarhus ( Danemark), porte parole de l’exprience ALPHA.
L’article publié ce dimanche mentionne que les chercheurs ont étudié 300 atomes d’anty hydrogène. Un laser par spectroscopie microondes permettra d’analyser ces atomes et de les comparer à des atomes d’hydrogène, qui est l’élément le plus répandu dans l’Univers et le mieux connu des physiciens. Chaque différence sera examinée de près. L’étude des anti -atomes permettra d’aller plus loin dans la compréhension du rôle de la gravité et du rôle de l’antimatière qui seront bientôt explorées par l’expérience AEgIS.

 

VOIR AUSSI