Science

Le CETIAT réussit son arrimage aux entreprises

Le CETIAT (Centre d’Etudes Techniques des Industries Aérauliques et Thermiques), dont le siège est à Villeurbanne a réussi financièrement en 2008 sa mutation en développant sensiblement son activité commerciale de prestations.


Le CETIAT était jusqu’en 2004 un Centre technique public financé à hauteur de 18% par des contributions d’Etat. Les industriels du secteur ont saisi la possibilité proposée par ce dernier de rapprocher le Centre de l’industrie en réduisant progressivement les financements publics, remplacés largement par des recettes commerciales. La dotation versée par le Ministère s’est réduit progressivement.


En 2008, le CETIAT a réalisé un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros, explique Robert Tétrel , directeur général en poste depuis 2005 auquel succèdera le 1er juillet 2009 Bernard Brandon. La taxe sur le chiffre d’affaires versée par les 337 entreprises ressortissantes a augmenté de 7% pour représenter 3,9 millions d’euros. Les concours publics divers ont encore représenté 600 000 euros, mais surtout, les prestations ont progressé de 11% pour représenter 61% des ressources. Le centre a réalisé un résultat net de 230 000 euros et dispose d’une capacité d’autofinancement de 1 million d’euros.


Le CETIAT est prestataire de services pour les 337 entreprises qui en sont des ressortissants, mais il a pour clientes plus de 2500 entreprises appartenant à plus de 20 secteurs industriels. Les entreprises ressortissantes produisent des chaudières, des bruleurs, des radiateurs, des climatiseurs, des pompes à chaleur, des capteurs solaires, des ventilateurs, des diffuseurs d’air, des bouches de ventilation, des filtres, des épurateurs, des dépoussiéreurs, des séchoirs. Mais les entreprises clientes mettent plus largement en œuvre des techniques liées à l’aéraulique ou à la thermique.


En 2008, le CETIAT a réalisé pour 1,7 million d’investissements sur le site de la Doua où travaillent ses 140 salariés ( 136 équivalents plein temps, ingénieurs, techniciens). Le Centre va investir d’ici, à la fin de 2009 1,2 million dans un nouveau laboratoire de métrologie micro-débimétrie liquide sur le site de Villeurbanne.


michel.deprost@enviscope.com


Pour en savoir plus sur le CETIAT: www.cetiat.fr



VOIR AUSSI