Environnement

Chasse: le CORA veut des restrictions pour plusieurs espèces de montagne

Le CORA rappelle qu’une période de chasse du 1er octobre au 31 janvier de l’année suivante, sans échelonnement de dates selon les espèces est un minimum non négociable. Mais le CORA souhaite en fait l’arrêt de toute chasse aux oiseaux migrateurs. En effet la Directive Européenne Oiseaux demande aux Etats membres d’assurer la protection des oiseaux pendant les périodes de reproduction et de trajets

migratoires. Dans la Dombes, certaines espèces ont à peine terminé leur cycle de reproduction début septembre !
L’association “préconise la suspension de la chasse du petit gibier de montagne : Tétras lyre, Lagopède alpin, Perdrix bartavelle, Gélinotte des bois, Lièvre variable. Le CORA estime que ces espèces sont en mauvais état de conservation en Rhône-Alpes. La chasse,
même limitée, ajoutée aux autres dérangements( randonnée, exploitation forestière, agricole) , à la modification des habitats et au réchauffement climatique participe à la disparition précoce de ces espèces. Le CORA demande l’abolition de la chasse à la marmotte, qui n’est qu’une chasse de loisir. Il condamne toute vénerie sous terre , une chasse pratiquée pour le blaireau et refuse la période complémentaire de la vénerie pour le blaireau à partir du 15 mai.
Le CORA demande que le dimanche soit instauré comme jour de non chasse. Il souhaite l’arrêt de la chasse dans les espaces protégés : réserves naturelles, nationales et régionales, forêts domaniales …..La chasse demeure dans ces espaeces à la suite de négociations avec les chasseurs afin que ces derniers acceptent des espaces protégés, mais la chasse est présentée par les chasseurs comme un mode de régulation pour certaines espèces.

VOIR AUSSI