Actualités

Chemins de Fer Fédéraux Suisses : vers une hausse ” modérée” du courant de traction

La sécheresse estivale, l’arrêt des centrales nucléaires françaises et la guerre en Ukraine ont entraîné une hausse massive des coûts de l’énergie qui affecte également les Chemins de Fer Fédéraux en Suisse.  L’Office fédéral des transports OFT, prévoit donc que les CFF puissent augmenter modérément le prix du courant de traction pour 2023.

    CFF-Énergie est chargé de mettre à disposition et de fournir le courant de traction aux Chemins de Fer Fédéraux. L’entreprise produit la majeure partie de son courant à l’aide de ses centrales hydroélectriques, et se procure le reste auprès d’autres producteurs ou sur le marché.

En raison de la sécheresse estivale qui a pénalisé les installations hydro-électriques,  la proportion d’électricité achetée a augmenté en 2022. Les prix de l’électricité sur le marché libre ont augmenté en raison de la guerre en Ukraine et de l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires françaises. CFF-Energie prévoit pour 2022 un déficit de 180 millions de francs suisses.

Pour 2023 et a priori pour les années suivantes les prix de l’énergie resteront à haut niveau. Dans ce contexte et à la demande des CFF, l’OFT a l’intention d’augmenter en 2023le prix de l’électricité de traction de 10,5 centimes par kilowattheure actuellement à 13,5 centimes au 1er janvier 2023, soit une hausse de 30% environ. SNCF Réseau en France, prévoit un quadruplement du prix du courant fourni aux entreprises ferroviaire. L’augmentation correspond à une hausse d’environ 70 millions de francs par an.

L’augmentation sera entièrement répercutée sur le transport grandes lignes (3 centimes), et partiellement sur le transport régional et le transport de marchandises (1 centime). Le prix du sillon augmente par conséquent de 2 à 3 % selon le type de transport et représente environ un quart de tous les coûts d’un train. L’OFT attend des entreprises de transport de voyageurs et de marchandises qu’elles compensent une partie des surcoûts du courant de traction par des mesures d’économie d’énergie.

L’OFT soutient l’intention des CFF d’accélérer le renouvellement et l’aménagement de la production nationale de courant de traction. La mise en œuvre de tels projets relève de la responsabilité des CFF. Conformément à la législation en vigueur, le financement doit être assuré par des crédits commerciaux. Les coûts subséquents des investissements seront pris en compte dans le calcul futur des prix du courant de traction.

VOIR AUSSI