Eau

Climat : les rivières intermittentes oubliées des modèles climatiques

Climat : les rivières intermittentes oubliées des modèles climatiques

Les cours d’eau intermittents jouent un rôle substantiel dans les émissions globales de CO2. C’est ce que démontre un projet de recherche porté depuis 2014par l’Irstea de Lyon Villeurbanne, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Geoscience.

Les cours d’eau intermittents participent à la dynamique écologique, tant dans le fonctionnement des réseaux hydrologiques, qu’en termes de biodiversité et de services écosystémiques, mais également par leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2). C’est la conclusion apportée par le projet de recherche participative « 1000 rivières intermittentes » porté par l’Irstea depuis 2014.

Cours asséché d’un torrent de montagne – ©Bruno Mortgat

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI