Infrastructures

Colis lourds, conteneurs, bois, biomasse: Medlink Ports veut relocaliser le trafic Rhône-Saône :

Colis lourds, conteneurs, bois, biomasse: Medlink Ports veut relocaliser le trafic Rhône-Saône :

Granulats, biomasse, bois, céréales, mais aussi produits manufacturés et colis lourds, Medlink ports, va développer ces marchés pour utiliser au mieux les cinq cents kilomètres de l’axe Rhône-Saône.

Le trafic fluvial sur le bassin Rhône-Saône, depuis et à l’arrivée des ports maritimes de Sète et de Marseille a pour ambition d’inverser une tendance ancienne à la fuite du trafic vers l’Europe du nord. La moitié des conteneurs exportés par les entreprises installées dans le bassin, le sont par les ports de belges et hollandais.

Cette hémorragie a été provoquée pendant des décennies par la perte de compétitivité du port de Marseille. Mais après une réforme décidée en 2008, le Grand port de Marseille Fos a commencé à inverser la tendance, comme le rappelle Christine CABAU WOEHREL Directrice Générale et présidente de son directoire.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI