Science

Jeudi 19 novembre : conférence KIC InnoEnergy à l’INSA de Lyon avec Albert Bressand

L’INSA de Lyon accueille ce jeudi une nouvelle session de formation coorganisée avec KIC InnoEnergy pour entraîner de futurs chercheurs dans le secteur de l’énergie aux questionnements sur le monde de l’énergie de demain.

Pendant trois jours, 26 doctorants de plusieurs pays de l’Union européenne se rencontreront à Lyon pour le premier module d’un programme destiné à leur faire approcher les enjeux du secteur de l’énergie au niveau mondial. Ce programme animé par Béatrice Frézal, professeur associée de l’INSA de Lyon, spécialiste d’intelligence économique, est coorganisé avec KIC InnoEnergy, société européenne soutenant l’innovation dans le secteur de l’énergie.

Mercredi 18 novembre dans l’après-midi  une courte prise de contact permettra aux doctorants de se connaitre et de partager leur sujet de thèse. Ils seront ensuite sensibilisés à l’approche de l’identification et de la cartographie des parties prenantes ainsi que des enjeux des acteurs. Cette méthode sera applicable directement à leur sujet de thèse et à leurs différents centres d’intérêt. Ils finiront cette première demi-journée par un travail en équipe autour de questions formulées par Albert Bressand, spécialiste de l’énergie, lors d’un échange d’une heure (cette première demi-journée est réservée aux participants).

Albert Bressand, est professeur à la School of International and Public Affairs (SIPA), et directeur exécutif du Centre Energie, Transport maritime et politiques publiques de l‘Université Columbia (New-York)

Le jeudi 19 Albert Bressand prononcera une conférence (publique, en anglais) sur le thème « Comment l’énergie peut-elle transformer l’environnement global aussi bien géopolitique que géoéconomique ? ». Cette conférence se déroulera à l’amphithéâtre Lespinasse (http://www.insa-lyon.fr/files/rte/plan-INSA_2011.pdf )de l’INSA de Lyon (tram T1 et T4, arrêt Gaston Berger. L’exposé d’Albert Bressand servira à alimenter un questionnement qui doit aider les jeunes chercheurs du domaine de l’énergie à imaginer des innovations, des ruptures, des développement futurs, à partir de technologies émergentes.  Les jeunes doctorants seront divisés en  cinq équipes qui devront chacune présenter le lendemain un court exposé oral et un texte écrit sur leur propre vision prospective et créative en réponse à la question posée par Albert Bressand.

 

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI