Science

Coronavirus : la pollution en Chine et en Italie en baisse visible depuis l’espace

Coronavirus : la pollution en Chine et en Italie en baisse visible depuis l’espace

L’analyse des données du sondeur Iasi a permis à des chercheurs et ingénieurs du Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales (Latmos/IPSL, CNRS / Sorbonne Université / UVSQ / CNES) de mettre en évidence une baisse des niveaux de pollution au monoxyde de carbone en Chine et en Italie, suite à la mise en quarantaine totale ou partielle de plusieurs villes ou régions.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI