Risques sanitaires

Loire, Haute-Loire et Savoie départements les plus touchés par la Covid-19

Les trois départements aurhalpins sont ceux qui enregistrent la plus forte augmentation de la mortalité par rapport à 2019 sur la période de septembre à novembre.

Au niveau départemental, la Loire, la Haute-Loire et la Savoie connaissent une hausse de plus de 40 % du nombre de décès depuis le 1er septembre. Ces trois départements deviennent les trois départements français les plus touchés. Dans la Loire, l’augmentation de la mortalité pour la même période du 1er septembre au 9 novembre est de 45 %, elle est de 42 % pour la Haute-Loire et de 41 % pour la Savoie.

Le Loire enregistre 2097 décès du 1er septembre au 9 novembre 2020 contre 1448 sur la même période de 2019, soit 500 morts de plus. Aux mêmes dates, la Haute-Loire enregistre 563 décès en 2020 contre 397 en 2019 et la Savoie 1020 décès en 2020 au lieu de 724 en 2019.

Le Cantal reste le seul département de la région à enregistrer une baisse de la mortalité (- 4 %) sur les mêmes périodes.

Dans la région, les hommes semblent légèrement plus exposés à la surmortalité (+ 30 %)  que les femmes (+ 25 %). Comme au niveau national, la moitié des décès sont enregistrés à l’hôpital. Dans la région, 22 % des personnes décèdent à leur domicile. Par rapport à la même période de 2019, la surmortalité depuis le 1er septembre est particulièrement forte au domicile des personnes (+ 41 %), et plus encore dans les établissements de personnes âgées (+ 53 %).

La surmortalité touche donc surtout les classes d’âge au-delà de 65 ans, Elle se chiffre à près de 4 000 décès supplémentaires. De plus, la surmortalité augmente avec l’âge des personnes. Elle est ainsi deux fois plus forte pour la tranche d’âge des 85 ans et plus que pour celle des 65 – 74 ans. Pour les plus jeunes, la mortalité est en retrait de 22 % entre 2019 et 2020 sur la période observée.

VOIR AUSSI