Environnement

Pas de nette amélioration en vue selon le baromètre de la CRCI Rhône-Alpes

La Chambre régionale de commerce et d’Industrie de Rhône-Alpes publie le baromètre de la conjoncture vue par les responsables de 366 TPE-PME représentatives de l’industrie, du BTP, du commerce et des services, interrogés dans l’ensemble des circonscriptions des CCI de Rhône-Alpes (hors Haute-Savoie) entre le 2 et le 9 juin.


Le mois de mai apparaît en retrait pour l’activité des TPE/PME avec 57% d’entreprises en recul de chiffre d’affaire par rapport à 2008, contre 49% en avril et 52% en mars. Le bilan mensuel s’est notamment dégradé dans le commerce de détail, en raison d’un plus grand nombre de grands week-ends par rapport à 2008. Le bilan s’améliore pour les activités en lien avec le tourisme comme l’a confirmé par ailleurs une enquête IPSOS Rhône-Alpes Tourisme rendue publique mercredi 17 juin.



Dans le tourisme, comme dans l’informatique/tertiaire supérieur, le BTP, et l’immobilier, une majorité d’entreprises annonce un chiffre d’affaires stable ou en hausse. L’industrie, le commerce de gros et le transport restent les secteurs les moins bien orientés, avec plus de 60 % des TPE/PME ayant enregistré une baisse de chiffre d’affaires.


Les perspectives à trois mois se dégradent un peu. La part des entreprises s’attendant à une baisse du chiffre d’affaires sur un an, comme celle s’attendant à une hausse, progressent un peu. Par ailleurs, certaines entreprises pâtissent toujours fortement d’un manque de visibilité.


Les perspectives pour 2009 comme pour celles à trois mois se tassent un peu : 58 % des TPE/PME s’attendent à une baisse du chiffre d’affaires (+ 3 points). La part de celles qui s’attentent à une hausse de chiffre d’affaires est inchangée. Dans l’informatique/tertiaire supérieur, le commerce de détail et le tourisme (hébergement-restauration), une majorité d’entreprises s’attend à un chiffre d’affaires annuel stable ou en hausse. Pour le tourisme, on note ainsi une amélioration par rapport aux mois précédents, peut être liée à la perspective de la baisse de la TVA dans la restauration.





Les résultats de ce panel sont intégralement commentés dans le numéro de juin de Conjonctura qui présente également une analyse fine de 40 indicateurs économiques.



VOIR AUSSI