Environnement

Crêt de CHALAM : les Hautes Combes vues d’en haut

Chaque massif montagneux a sa personnalité. L’amateur ne s’y trompe pas. Il en est ainsi avec le Jura, en particulier en hiver. Ce n’est ni la Chartreuse, ni les Bauges ni le Vercors, mais une succession de chaines parallèles, séparées par des rivières qui partent du haut des combes pour descendre dans les vallées principales.

Dans le Jura, les crêts sont nombreux. Il y a les points culminants du Crêt de la Neige, du Grand Crêt d’Eau, et d’innombrables crêts, les uns dépassant à peine leurs voisins, les autres s’élevant nettement au dessus des reliefs. Le crêt de CHALAM est un sommet remarquable, par sa forme ronde et vigoureuse. Le Crêt peut être approché depuis deux villages distants d’une bonne dizaine de kilomètres, Giron, dans l’Ain, et La Pesse, dans le Jura, deux localités qui appartiennent au Parc Naturel Régional du Haut Jura, à cheval sur les régions de Rhône-Alpes et de Franche Comté.

On peut partir à l’assaut du Crêt de CHALAM, depuis La Pesse (1133 mètres d’altitude), en suivant vers l’aval, la vallée de la Sémine. Ce joli torrent descend la Combe d’Evuaz, passe en forêt avant de ressortir par la Combe d’Orvaz sur un plateau plus vaste. Il faut, carte en main, repérer le moment ou la route du fond de la vallée doit être laissée, pour monter, raquettes aux pieds, à flanc de montagne afin de rejoindre la route D48, qui relie La Pesse à Giron. Ici pas de trace, pas de sentier, la forêt seule, silencieuse, apparemment sans vie. On peut aussi parcourir la D 48 depuis Giron, en partant au dessus du village. Alors que l’itinéraire proposé depuis la Pesse est en fond de combe, depuis Giron, la route est en corniche et offre de belles échappées vers la vallée de la Sémine, vers Belleydoux, et les horizons noirs et blancs des vagues jurassiennes.

Une fois gagnée la route forestière fermée à la circulation en période hivernale, il faut suivre la direction indiquée du crêt de CHALAM. Au point dit le Tamiset, on prend la direction du crêt de CHALAM lui-même pour l’ultime marche d’approche. La neige, qui ici à moins fondu, reste légère. Les derniers dénivelés sont effectués à flanc de sommet, sur des points où quelques souvenirs de progression glaciaire sont les bienvenus. Pas de danger, ici, sauf de quelques mètres de glissade.

On arrive au sommet par le versant sud, où le soleil a eu raison des dernières chutes de neige. On n’est loin de l’univers blanc du crêt de la Neige, plus haut de 200 mètres, perdu là bas dans les nuages, vers l’est. Le sommet demande encore un effort. Il offre des pentes, raides, accessible par un escalier de rondins recouvert de glace. Ne pas dévisser car la chute sur une pente très prononcée peut être vraiment dangereuse ! Les ultimes pas en hiver demandent de la prudence. Une fois au sommet, un banc de bois permet de se reposer en découvrant un horizon sur 360 degrés. Une partie du sud du Jura est à nos pieds.

Autre randonnées dans le secteur :
Les circuits de la Roche Fauconnière.
En remontant la vallée de la Sémine, qui prend sa source à La pesse, on traverse des milieux très intéressants décrits dans une brochure consacrée aux sites et sentiers de découverte en Haut Jura, publiée par le Parc Naturel Régional du Haut Jura. Deux boucles chacune 4 heures de marche peut être parcourue, depuis Belleydoux, ou depuis Giron. Une grande boucle d’une journée peut être parcourue, c’est une journée complète de découverte en pleine nature, magnifique à effectuer en été, qui demande de partir tôt en hiver.Aller à Giron http://www.giron-1000.com/index.htm
Office du Tourisme : le Centre d’Accueil montagnard délivre les informations touristiques et les forfaits qui permettent de fréquenter les pistes.
Aller à La Pesse
L’office de tourisme des Hautes Combes du Jura propose les informations touristiques et les forfaits permettant d’utiliser les pistes.A la Pesse, il est possible de visiter La Fruitère, (03 84 42 70 47) ou la-fruitiere@wanadoo.fr ou www.massifdujura.com/la-fruitiere. La fruitière est un magasin qui propose des produits du terroir (fromages, charcuteries, spécialités fumées, miel, vins et liqueurs) mais c’est aussi un musée sur la vie et les métiers d’autrefois. Le musée est ouvert tous les jours de 9 heures à 12 heures et de 14h30 à 18 heures.

Parc Naturel Régional du Haut Jura Maison du Haut Jura Lajoux : www.parc-haut-jura.fr
Centre Polaire Paul Emile Victor à Prémanon : Ouvert tous les jours sauf mardi hors vacances 10 heures 12 heures, 14 heures 18 heures. Fermeture du 15 novembre au 20 décembre.
09 77 51 25 45 www.centrepev.com
centrepaulemilevictoe@wanadoo.fr

VOIR AUSSI