Environnement

CRUISER: France Nature Environnement approuve le projet d’interdiction de Le Foll

Stéphane Le Foll a annoncé ce matin qu’il envisageait d’interdire l’insecticide Cruiser sur colza, suite à un nouvel avis de l’ANSES montrant l’effet de ce produit sur les abeilles. L’interdiction pourrait prendre effet d’ici quelques semaines, la société Syngenta, productrice du Cruiser, ayant 15 jours pour formuler des observations.
Pour Claudine Joly, chargée du dossier à FNE : « C’est enfin un pas dans la bonne direction. Cela fait des années que nous dénonçons le danger que représente le Cruiser pour les abeilles. Le colza étant la première plante mellifère de France, l’interdiction sur colza est la première des priorités, mais il ne faut pas oublier que ce produit est également autorisé sur maïs, betterave et pois. L’utilisation généralisée des insecticides en enrobage de semences représente un danger pour la biodiversité dans son ensemble. »
Au-delà du Cruiser, l’ANSES recommande d’ailleurs de réévaluer toute la famille des néonicotinoïdes, dans laquelle on trouve par exemple la substance active du fameux Gaucho.
Pour Jean-Claude Bévillard, Vice-Président de FNE en charge des questions agricoles : « En attendant cette réévaluation, fondamentale, nous recommandons d’appliquer le principe de précaution et d’interdire tous les pesticides à base de néonicotinoïdes, qui sont dangereux pour les abeilles. La survie de 80% des espèces végétales dépend directement de la pollinisation par les insectes. L’enjeu est trop important pour prendre le risque d’autoriser des produits soupçonnés de contribuer à leur mortalité. »
FNE rappelle par ailleurs l’objectif que la France s’est fixé à l’horizon 2018 de réduire de moitié l’usage de pesticides.

VOIR AUSSI