R&D

Le pôle de compétitivité Axelera veut devenir une usine à produits

Le temps s’est accéléré depuis le 4 octobre dernier, date de la signature par les pôles de compétitivité rhônalpins de leur contrat de performance 2013-2018 avec le ministre du Redressement productif et les collectivités territoriales. Depuis, le gouvernement a présenté les 34 plans de la « Nouvelle France industrielle ». Dans cinq de ces plans Bruno Allenet estime qu’Axelera est leader ou co-leader : « notre rôle est d’être des incitateurs et de repérer des projets en phase d’industrialisation ». Depuis également, la commission présidée par Anne Lauvergeon a lancé le concours mondial de l’innovation 2030. Là aussi, il s’agira pour le pôle d’identifier les candidats potentiels et de les aider à monter leur dossier.

2013, l’année du renouvellement

L’année été marquée par un gros travail de réflexion sur les axes stratégiques[1] au carrefour de la chimie, de l’environnement et désormais de l’énergie. Elle a vu aussi la labélisation par Axelera de trois projets FUI[2], dans le domaine du recyclage, de la sécurisation d’ouvrages hydrauliques ou des composites en fibre naturelle. Virginie Pevere, directrice du pôle a détaillé les nombreuses actions d’animation scientifique et technologique menées dans l’année, la signature de partenariats avec BNP Paribas et l’EM Lyon, la création d’un club Business, les missions à l’international…

2014, créer de la valeur

Bruno Allenet affiche sa volonté de « créer de la valeur pour les entreprises et développer l’international ». Il souhaite diversifier les sources de financement, proposer des projets européens, intensifier le suivi de projets R&D après leur achèvement, valoriser les projets aboutis, renforcer le lien avec des sociétés de transfert technologique, ceci à travers les différents outils que sont Ideel, Axel’One[3] et les autres plateformes de Rhône-Alpes. En un mot, il faut que l’action se traduise de façon concrète pour les adhérents.

A l’international, Axelera, qui dispose déjà d’une représentation à Shanghai entend poursuivre les actions engagées en direction du Maghreb (Maroc) et prévoit d’installer un correspondant au Brésil.

antoine.reboul@enviscope.com

www.axelera.org


[1] Axelera le pôle de compétitivité chimie-environnement de Lyon et Rhône-Alpes. Créé en 2005 par Arkema, le CNRS, GDF Suez, Suez Environnement, IFP-EN, Solvay, le pôle rassemble aujourd’hui 280 adhérents, dont 137 PME et 66 ETI. Il coordonne les acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation et sa stratégie de développement est axée sur 5 thématiques : matières premières renouvelables, usine éco-efficiente, matériaux et produits pour les filières industrielles, recyclage et recyclabilité, préservation et restauration des espaces naturels et urbains.

[2] Trois projets de R&D ont été financés avec le concours du Fonds unique interministériel (FUI) : PARC (FUI 15) « Procédé d’Agglomération et de Recyclage en Compactés » Porteur du projet : KERNEOS. Consortium de 6 partenaires. ECOSILAC (FUI 15) « Eco-Conception de silicones acrylates pour apports de nouvelles propriétés physiques sur supports sensibles » Porteur du projet : BLUESTAR Silicones. Consortium de 7 partenaires. BOREAL (FUI 16) « Sécuriser les ouvrages hydrauliques par voie biologique » Porteur du projet : Solétanche Bachy. Consortium de 8 partenaires.

[3] Ideel : Institut d’excellence en énergie décarbonée, Axel’One : plateforme chimie-environnement.

VOIR AUSSI